Uberach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Uberach
Blason de Uberach
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau
Canton Niederbronn-les-Bains
Intercommunalité C.C. du Val de Moder
Maire
Mandat
Dominique Gerling
2014-2020
Code postal 67350
Code commune 67496
Démographie
Gentilé Uberachois(es)
Population
municipale
1 190 hab. (2011)
Densité 592 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 01″ N 7° 37′ 46″ E / 48.8502777778, 7.62944444444 ()48° 51′ 01″ Nord 7° 37′ 46″ Est / 48.8502777778, 7.62944444444 ()  
Altitude Min. 157 m – Max. 207 m
Superficie 2,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Uberach

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Uberach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Uberach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Uberach
Liens
Site web www.uberach.fr

Uberach est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Le 26 août 1961, la dénomination de la commune passe de Ueberach à Uberach.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le petit village d'Uberach borde la Moder, au bout du pays de Hanau, dans la moitié supérieure du Bas-Rhin.

Il est accolé à Niedermodern et à La Walck, petites communes elles-mêmes accolées à Pfaffenhoffen. Uberach est assez proche de Haguenau et de Brumath.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Uberach se nommait Ueberach jusqu’en 1961.

D'après Bernard Schmitt ce nom provient de Uber bach, qui signifie « village au-delà de l'eau »[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Uberach

Les armes d'Uberach se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier de sinople à la clef d'orposée en pal, au second d'argent aux trois lionceaux de sable, deux en chef et un en pointe. »[2],[3].

Économie[modifier | modifier le code]

  • Micro brasserie de bière.
  • Distilleries artisanales d'eaux de vie et whisky.
  • Restaurants.
  • Diverses boutiques (artisans des métiers de la bouche (Duweck, Schlupp, Halle aux Vins...) et autres (Etcheberry peintre, Bertrand menuiserie, Rotaplast fournitures, ATE, Coiffure, Fitness, Esthetique, Immobilier...).
  • Anciennes manufactures de chaussures (bâtiments existants, mais soit transformés en utilisation privée ou reconversion).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Rémi Bertrand[4] UMP Conseiller général
1989 mars 2008 Rémi Bertrand    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 190 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
508 504 622 778 771 702 668 680 687
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
698 702 739 716 709 740 696 702 694
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
666 724 783 788 843 845 883 881 936
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 028 1 071 1 127 1 125 1 089 1 091 1 156 1 174 1 190
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Wendelin.
  • Fontaine Saint-Wendelin devant la place de l'église (enlevée en mars 2009 après des siècles d'existence afin d'être remplacée ; l'ancienne statue sera restaurée et déplacée).

Événements[modifier | modifier le code]

  • Conscrits annuels lors du messti le 3e week end de septembre

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Ledogar, Rémy Bertrand et Bernard Klein, Le Val de Moder : Pfaffenhoffen, Uberach, La Walck, Nierdermodern, à travers les cartes postales anciennes, Pfaffenhoffen, 1988, 143 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]