United States Coast Guard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis US Coast Guard)
Aller à : navigation, rechercher
United States Coast Guard
Armoiries de l'USCG
Armoiries de l'USCG

Période 4 août 1790
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Type Garde côte
Effectif Employés civils : 7 057
Personnel du service actif : 43 251 (30 septembre 2 011)
Réservistes : 8 100
Auxiliaires : 30 000 personnes
Devise Semper Paratus (Toujours Prêt)
Équipement 244 cotres, 1 850 bateaux, 204 aéronefs
Batailles Quasi-guerre
Guerre anglo-américaine de 1812
Guerres séminoles
Guerre américano-mexicaine
Guerre civile américaine
Guerre hispano-américaine
Première Guerre mondiale
Deuxième Guerre mondiale
Guerre de Corée
Guerre du Viêt Nam
Guerre du Golfe
Guerre d'Irak
Guerre d'Afghanistan
Operation Hippocampe III
Guerre contre le terrorisme
Anti-pirate
Décorations Presidential Unit Citation

Le United States Coast Guard (USCG, en français « Garde côtière des États-Unis ») est un organisme fédéral américain dévolu au rôle de surveillance, de protection, et de sauvetage des personnes en détresse dans les eaux territoriales américaines; il est le représentant de l'action de l'état en mer (application de la loi en mer et des règlements maritimes, police de la navigation et des pêches, lutte contre les trafics illicites, protection de l'environnement maritime, sauvetage et assistance en mer...) et dispose, entre autres, d'unités armées.

L'USCG est un organisme militaire, placé cependant, depuis 2003, sous l'autorité du département de la Sécurité intérieure, après l'avoir été sous celle du département des Transports des États-Unis. En cas de conflit, il est susceptible de passer sous la direction de l'US Navy.

En janvier 2005, l'USCG comptait 39 000 hommes et femmes en service actif, 8 100 réservistes, 7 000 employés civils et 35 000 auxiliaires; au 30 septembre 2011, le personnel en service actif était de 43 251 personnes[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

USCGC Tamaroa

Les garde-côtes tirent leurs origines du Revenue Cutter Service créé en 1790, comme un service du département du Trésor. Jusqu’à la création de la Marine des États-Unis, près de dix ans plus tard, le Cutter Service fut la seule force navale de la toute nouvelle république. Outre la perception des droits de douane, le Cutter Service assurait également la défense côtière.

La version moderne des garde-côtes date de 1915, quand le Cutter Service fusionna avec l'United States Life-Saving Service (« Service de Sauvetage en mer des États-Unis ») et que le Congrès des États-Unis formalisa l’existence de la nouvelle organisation. Durant la participation des États-Unis à la Première Guerre mondiale, l'USCG perdit 192 hommes[2]. En 1939, l'U.S. Lighthouse Service (« Service des phares ») fut intégré à l’organisation et, en 1942, le Bureau of Marine Inspection and Navigation (« Bureau de l’inspection maritime et de la navigation ») fut à son tour transféré aux garde-côtes. En 1967, la responsabilité des garde-côtes fut confiée au département des Transports des États-Unis; puis en 2003, au département de la Sécurité intérieure.

Devises :

  • « So others may live » : devise des gardes-côtes des États-Unis qui signifie « Pour que d'autres puissent vivre ».
  • « Semper Paratus » : devise de différents corps d’armée tel que la United States Coast Guard ou encore la United States Air Force. Cette devise en latin signifie « toujours prêt ».

Missions[modifier | modifier le code]

Garde-côtes participant aux secours après le passage de l'ouragan Katrina en 2005.

L'USCG remplit cinq rôles fondamentaux :

  1. Secours maritime : recherche, sauvetage et secours en mer
  2. Sûreté maritime : protéger les frontières maritimes contre toutes intrusions que ce soit la lutte contre le narcotrafic, l'immigration illégale et la contrebande, la police des pêches ou le respect des règlements maritimes
  3. Mobilité maritime : faciliter le commerce maritime et la navigation en maintenant l'accès et la sécurité des voies maritimes (entretien du balisage, service de brise-glaces...)
  4. Défense nationale : participer à la défense de la nation en tant que cinquième force militaire du pays par l'utilisation de ses capacités maritimes
  5. Protection des ressources naturelles : lutter contre les pollutions et les atteintes à l'environnement maritime liées aux transports, à la pêche et à la plaisance

Organisation[modifier | modifier le code]

Amiral Thomas H. Collins commandant l'USCG en 2004

L'USCG est dirigé par un amiral nommé pour quatre ans et dont l'état-major est basé à Washington DC. Les gardes-côtes américains sont répartis en deux grands commandements avec un vice-amiral à leur tête : un pour l'océan Pacifique (siégeant à San Francisco, Californie) et un pour l'océan Atlantique (siégeant à Portsmouth, Virginie)[3].

Le littoral des États-Unis est partagé en dix Coast Guard District, commandés par des contre-amiraux. L'USCG dispose d'un chantier naval à Baltimore depuis 1899[4]

Le budget annuel total de l'USCG pour l'année fiscale 2011 est de 10,1 milliards de dollars dont 1,536 milliards consacré à l'achat de matériels[5], en nette augmentation depuis 2001 où il se situait aux alentours de 4,7 milliards de dollars américains[6],[7] et de 1990 où il était de 3,3 milliards de dollars[8].

Les officiers sont formés à l'US Coast Guard Academy qui se trouve depuis 1932 à New London, dans le Connecticut ; chaque année, ce sont approximativement 300 cadets qui rentrent dans cette prestigieuse académie.

Les nouvelles recrues sont envoyés pendant huit semaines en formation au US Coast Guard Training Center de Cape May dans le New Jersey. L'objectif de la formation consiste à apprendre à travailler en équipe et à développer les aptitudes physiques des postulants. Un point d'honneur est mis sur les valeurs fondamentales des garde-côtes et notamment sur le dévouement de sa personne à une cause noble et respectée.

Le corps dispose également d'un service de renseignement, le Coast Guard Intelligence dont les effectifs sont estimés à 300 personnes en 2009[9].

Organigramme de la chaîne de commandement de l'USCG

Matériel[modifier | modifier le code]

Quatre des principaux types d'aéronefs de l'USCG.
Le USCGC Bertholf (WMSL-750), le 1e exemplaire de la classe Legend en 2008 en compagnie d'un hélicoptère MH-65C et d'un avion Ocean Sentry HC-144A, désignation de l'USCG du CASA CN-235.
Le USCGC Hamilton (WHEC-715). Depuis 2011 en service dans la marine des Philippines.

Les dix districts ont à leur disposition plus de 2 200 grands navires, allant de la vedette pneumatique au brise-glace USCGC Healy, dernière acquisition de l'unité de Polar class et jaugeant 16 000 tonnes; ils disposent de plus de 200 bâtiments d'une centaine de mètres de long, ainsi que 2 000 embarcations de moins de 20 mètres. Mais, en 2010, la moyenne d'age des 250 navires de plus de 20 m de long est de 41 ans[5].

Sa flotte aérienne comprend plusieurs modèles différents d'aéronefs.


Les douze cotres de type Hamilton, mit en service entre 1965 et 1971, sont jusqu’à l'arrivée de leur successeurs, les plus grands navires de patrouille armés de ce service avec 115 mètres de long, 2 700 tonnes et un armement important :

Ils sont remplacés à partir de 2008 par les navires de la classe Legend, de 4 500 tonnes, appelés aussi National Security Cutter dans le cadre du programme « Deepwater » de modernisation de la flotte armée de l'USCG, et qui pourront notamment utiliser des drones de reconnaissance et de surveillance (Eagle Eye). En 2013, trois sont en service.

Matériel proposé dans le cadre du programme « Deepwater »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) ARMED FORCES STRENGTH FIGURES FOR Septembre 31, 2011, DoD PERSONNEL & PROCUREMENT STATISTICS [PDF]
  2. Michael Clodfelter, Warfare and Armed Conflicts- A Statistical Reference to Casualty and Other Figures, 1500-2000, 2e édition, 2002 (ISBN 0-7864-1204-6)
  3. Unités de l'USCG
  4. « US Coast Guard Yard », sur http://www.uscg.mil/ (consulté le 15 janvier 2012)
  5. a et b (en) « Securing American Maritime Boundaries », sur Information Dissemination,‎ 23 août 2011 (consulté le 14 septembre 2011)
  6. (en) Coast Guard: Observations on the Fiscal Year 2010 Budget and Related Performance and Management Challenges, Government Accountability Office, 7 juillet 2009
  7. (en) Coast Guard: Budget Challenges for 2001 and Beyond, Government Accountability Office, 15 mars 2000
  8. (en) United States Coast Guard Budget Summary, Office of National Drug Control Policy
  9. (en) Matthew M. Aid, Intel Wars : The Secret History of the Fight Against Terror, New York, Bloomsbury Press,‎ 2012 (ISBN 978-1-60819-481-0), p. 44

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • (en) Tom Kaminsky & Mel Williams, The United States Military Aviation Directory, éditions Airtime Publishing Inc., 2000, ISBN 1-880588-29-3

Revues[modifier | modifier le code]

  • Philippe Trombetta, L'US Coast Guard, acteur méconnu du Jour-J (1ère partie), in Normandie 1944 Magazine n°9, Editions Heimdal, novembre / décembre 2013 / janvier 2014
  • Philippe Trombetta, L'US Coast Guard, acteur méconnu du Jour-J (2ème partie), in Magazine n°10, Editions Heimdal, février / mars / avril 2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Services équivalents
France
Filmographie

Liens externes[modifier | modifier le code]