USS Springfield (CL-66)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir USS Springfield.
USS Springfield
Image illustrative de l'article USS Springfield (CL-66)
L'USS Springfield dans les années 1960.

Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Quille posée 13 février 1943[1]
Lancement 9 mars 1944
Commission 9 septembre 1944
Statut 1960 : reclassé croiseur lance-missiles
1974 : retiré du service
1980 : rayé des listes
Caractéristiques techniques
Type Croiseur léger de classe Cleveland
Longueur 185,95 m
Maître-bau 20,19 m
Tirant d'eau 7,49 m
Déplacement 11 130 t
Port en lourd 13 897 t
Propulsion 4 turbines General Electric
4 chaudières Babcock & Wilcox
Puissance 100 000 ch
Vitesse 31,6 nœuds (59 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 × 3 canons de 6 pouces (en)
6 × 2 canons de 5 pouces
4 × 4 canons de 40 mm
4 × 2 canons de 40 mm
21 canons de 20 mm
Aéronefs 4 hydravions : SOC, puis OS2U
Rayon d'action 11 000 milles marins (20 400 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 1 285 à 1 319 marins[2]
Chantier naval Bethlehem Steel, Fore River Shipyard
Indicatif CL-66
CLG-7
CG-7

L'USS Springfield (CL-66) est un croiseur léger de classe Cleveland entré en service dans l'United States Navy durant la Seconde Guerre mondiale.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe Cleveland.

La classe Cleveland est la classe de croiseurs la plus nombreuse jamais construite : ce sont 29 navires (dont 2 substantiellement modifiés) sur les 52 initialement prévus qui entrent en service dans l'United States Navy, plus 9 autres convertis en porte-avions légers. Ils sont conçus pour respecter le second Traité naval de Londres signé en 1936. Le blindage est sensiblement le même que la classe précédente, la classe St. Louis. L'armement principal du Springfield est constitué de quatre tourelles triples de canons de 6 pouces de 47 calibres (en). Six tourelles doubles de canons de 5 pouces de 38 calibres à usage double sont installées en diamant afin de couvrir une large zone. Enfin, l'armement antiaérien est composé de quatre tourelles doubles de canons de 40 mm Bofors et de 13 canons de 20 mm Oerlikon[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'USS Springfield entre en service le 9 septembre 1944. Après des tests, il accompagne le Quincy vers la conférence de Yalta en janvier 1945. Peu après, le Springfield rejoint la Task Force 58 dans l'océan Pacifique, fournissant un appui antiaérien aux porte-avions. En juillet, le croiseur participe aux bombardements navals alliés sur le Japon avec la Task Force 38. Après la guerre, le navire patrouille dans le Pacifique avant de passer les années 1950 à quai. Le 15 mai 1959, le Springfield est reconverti en croiseur lance-missiles de classe Providence (en) avec l'indicatif CLG-7 ; les travaux durent presque trois ans, et se finissent au Boston Navy Yard. Après ses modifications, il remplace le Des Moines (en) en tant que navire amiral de la 6e flotte. À la fin des années 1960, le Springfield passe le relais au Little Rock (en), devenant le navire amiral de la 2e flotte à la place du Newport News (en). Après avoir sillonné de nombreuses fois les mers du globe au début des années 1970, il est envisagé de moderniser le Springfield une seconde fois. Néanmoins, le manque de fonds et l'âge du navire font qu'il est retiré du service le 15 mai 1974[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

L'USS Springfield a reçu deux battle stars pour son service lors de la Seconde Guerre mondiale[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article contient du texte publié dans le Dictionary of American Naval Fighting Ships, dont le contenu se trouve dans le domaine public. La référence peut être lue ici.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946),‎ 1980 [détail de l’édition]
  • (en) John Campbell, Naval Weapons of World War Two, Conway Maritime Press,‎ 1985 [détail de l’édition]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]