USS Scorpion (SSN-589)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
USS Scorpion
Image illustrative de l'article USS Scorpion (SSN-589)
En surface le 22 août 1960 au large de New London, Connecticut

Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commandé 31 janvier 1957
Quille posée 20 août 1958
Lancement 19 décembre 1959
Armé 29 juillet 1960
Statut Disparu en mer le 22 mai 1968
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin nucléaire d'attaque
Longueur 76,8 m
Maître-bau 9,7 m
Tirant d'eau 9,1 m
Déplacement 2 930 tonnes (surface)
3 124 tonnes (plongée)
Propulsion 1 réacteur nucléaire S5W
Caractéristiques militaires
Armement 6 tubes lance-torpilles de 533 mm
2 torpilles Mark 45
Autres caractéristiques
Équipage 8 officiers, 75 hommes
Chantier naval Chantier naval Electric Boat de Groton au Connecticut
Indicatif SSN-589

L'USS Scorpion (SSN-589) est un sous-marin nucléaire d'attaque américain, de la classe Skipjack construit au chantier naval Electric Boat de Groton mis en service en 1960 qui a coulé le 22 mai 1968 dans l'Atlantique Nord dans des circonstances qui ne sont aujourd'hui pas complètement éclaircies. On pense qu'une torpille aurait pu exploser dans le sous-marin, l'hypothèse de l'implosion a aussi été étudiée. L'ensemble de l'équipage de 99 hommes a péri dans l'accident. L'épave qui a été retrouvée au bout de 5 mois de recherches se trouve à une profondeur de 3 300 mètres non loin de l'archipel des Açores.

Zone de naufrage du Scorpion

Les recherches se sont basées sur l'analyse des sons captés sous la mer par les installations sonar SOSUS de la marine américaine et d'installations civiles similaires aux îles Canaries. Le Dr John Craven travaillant pour l’US Navy et la DIA a été un des acteurs principaux de cette recherche, avec le Dr Gordon Hamilton travaillant pour l’Office of Naval Research qui possédait un centre de recherches aux Canaries. Une fois la zone localisée à quelques kilomètres, avec l'aide de mathématiciens qui précisèrent de façon statistique la localisation de l'épave, l'USS Mizar fut dépêché sur les lieux et trouva le Scorpion le 29 octobre 1968, 5 mois après le drame à l'aide de barges submersibles trainées par le Mizar et équipées de caméras. L'USS Trieste (DSV-1) sera ensuite utilisé en 1969 pour prendre des photos[1] et déterminer la cause de l'accident.

Cet accident fait suite à la perte du sous-marin USS Thresher (SSN-593) en 1963. Une expédition secrète, mise en place par l’US Navy en 1986, sous couvert de la recherche de l'épave du Titanic[2], fut menée, dirigée entre autres par l'océanographe Robert Duane Ballard, avec pour mission de localiser les épaves du Scorpion et de l'USS Thresher. Des photos en couleurs ont permis aux ingénieurs d'avoir une meilleure vision de l'état de l'épave et on a pu conclure d'après l'état des coques que ces deux naufrages n'avaient pas pu être le fait d'attaques sous-marines soviétiques[3].

Dans chacun des cas (USS Thresher et USS Scorpion), à la suite d'une des multiples causes possibles, une importante voie d'eau serait survenue mettant rapidement en panne les circuits électriques commandant la purge des ballasts et/ou la propulsion nucléaire, avant même que l'équipage ait pu émettre un message d'alerte. Les submersibles, en s'enfonçant inexorablement, auraient alors dépassé leur profondeur maximale de résistance à la pression (entre 600 et 700 m), ce qui a eu pour effet l'implosion de leur épaisse coque en deux ou trois segments et une multitude de débris le long d'une trajectoire de plusieurs kilomètres de long, les débris les plus légers ayant été emportés encore plus loin par les courants. Les réacteurs ont été retrouvés intacts. Si les marins ont eu le temps durant ces longues minutes de descente de se savoir condamnés, leur mort fut néanmoins instantanée lors de l'implosion de leur submersible à une telle profondeur.

Lien interne[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Photos de l'épave prises en 1968
  2. [(en) Lewis Smith, « « Titanic » search was cover for secret Cold War subs mission », The Times, 24 mai 2008. Consulté le 8 septembre 2010]
  3. . http://www.history.navy.mil/photos/sh-usn/usnsh-s/ssn589-n.htm Photos de l'épave prises lors de l'expédition de 1986]