USS Kentucky (SSBN-737)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir USS Kentucky.
USS Kentucky
Image illustrative de l'article USS Kentucky (SSBN-737)
L'USS Kentucky de retour à son port d'attache le 16 avril 2005.

Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commandé 13 août 1985[1]
Quille posée 18 décembre 1987
Lancement 11 août 1990
Armé 13 juillet 1991
Statut En service actif, en 2014[1]
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
Longueur 560 pieds (170 mètres)
Maître-bau 42 pieds (13 mètres)
Tirant d'eau 38 pieds (12 mètres)
Déplacement 16 764 tonnes en surface et 18 750 tonnes en plongée
Propulsion 1 réacteur nucléaire S8G
Vitesse Plus de 25 nœuds(46 km/h)
Profondeur > 240 m
Caractéristiques militaires
Armement 4 tubes de 21 pouces (53 cm) de torpilles Mark 48 ; 24 missiles UGM-96 Trident II (D5)
Rayon d'action Illimité
Autres caractéristiques
Équipage 15 officiers et 140 membres d'équipage[1]
Chantier naval Chantier naval Electric Boat de Groton, Connecticut[1]
Port d'attache Base navale de Kitsap, Washington[1]
Indicatif SSBN-737
Insigne du Kentucky

L’USS Kentucky (SSBN-737) est un sous-marin nucléaire lanceur d’engins de la classe Ohio de l’United States Navy. Il est en service depuis 1991. Il est le troisième navire de l'US Navy à être nommé Kentucky en l'honneur du quinzième état des États-Unis, le Kentucky.

Construction et mise en service[modifier | modifier le code]

Le contrat de construction du Kentucky fut accordé à la division Electric Boat de General Dynamics à Groton, dans le Connecticut, le 13 août 1985. Sa quille fut posée le 18 décembre 1987. Il fut lancé le 11 août 1990, et son baptême ne se fit non pas à l'aide d'une bouteille de champagne, comme l'usage le veut, mais grâce à une bouteille de bourbon du Kentucky. Il fut placé dans le service actif le 6 octobre 1984 sous le commandement du capitaine Michael G. Riegel pour l'équipage bleu et du capitaine Joseph Harry pour l'équipage or (équivalent équipage rouge dans la Marine nationale)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 19 mars 1998, au sud de Long Island, le Kentucky est entré en collision avec le sous-marin d'attaque USS San Juan (SSN-751) alors que les deux navires conduisaient un entraînement conjoint avant leur déploiement. Le gouvernail du Kentucky a été endommagé tandis qu'une brèche est apparue au niveau des ballasts du San Juan, ce qui ne l'empêcha toutefois pas de remonter à la surface et de regagner son port d'attache. Aucun membre d'équipage des deux navires ne fut blessé[3].

L'équipage or du Kentucky a reçu en 2001[4] et 2002[5] la Captain Edward F. Ney Memorial Award (en).

Le 12 octobre 2011, alors que son périscope était au-dessus de l'eau, le Kentucky a percuté, en changeant de cap, le navire Midnight Sun au large du détroit de Juan de Fuca. Le rapport de la Navy a conclu à une série d'erreurs humaines[6].

En janvier 2012, le Kentucky a gagné le chantier naval de Puget Sound (en) pour que son combustible nucléaire soit rechargé[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) USS Kentucky SSBN-737, sur Naval Vessel Register, consulté le 9 février 2014.
  2. a et b (en) USS Kentucky SSBN 737, sur le site US Carriers, consulté le 9 février 2014.
  3. (en) Collision of Two U.S. Nuclear Powered Submarines on March 19, 1998., sur le site ArmsControl, consulté le 9 février 2014.
  4. (en) Capt. Edward F. Ney Memorial Awards, sur le site SeabeeCook, consulté le 9 février 2014.
  5. (en) Liste des récipiendaires de la Captain Ney Award, sur le site officiel de l'US Navy, consulté le 9 février 2014.
  6. (en) Near-miss cited in firing of sub CO, article du 21 décembre 2011 du Navy Times, consulté le 9 février 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]