USS Jimmy Carter (SSN-23)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
USS Jimmy Carter
Image illustrative de l'article USS Jimmy Carter (SSN-23)

Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commandé 29 juin 1996
Quille posée 5 décembre 1998
Lancement 13 mai 2004
Armé 19 février 2005
Statut en service
Caractéristiques techniques
Type sous-marin nucléaire d'attaque
Longueur 138 m
Maître-bau 12,1 m
Propulsion Un réacteur nucléaire à eau pressurisée S6W
Puissance 52 000 chevaux-vapeur
Vitesse annoncé : 25 nœuds (46 km/h)
estimé : 35 nœuds (65 km/h)
Profondeur + de 800 pieds (244 m)
estimé : 2 000 pieds (610 m)[1]
Caractéristiques militaires
Armement 8 tubes lances torpilles de 660 mm
50 armes (torpilles, missiles) ou 100 mines sous-marines
Autres caractéristiques
Équipage 12 officiers, 121 marins
Chantier naval Chantier naval Electric Boat de Groton
Port d'attache Base navale de Kitsap, péninsule de Kitsap, État de Washington
Indicatif SSN-23

L’USS Jimmy Carter (SSN-23) est un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Seawolf de l’United States Navy. Il est en service depuis 2005.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 8 avril 1998, le Secrétaire à la Marine des États-Unis John H. Dalton, annonce officiellement que le dernier des trois sous-marins de la classe Seawolf, la classe de sous-marins nucléaires alors la plus récente de l’US Navy, prendra le nom de l'ancien président James Earl Carter, Jr., le seul président des États-Unis à avoir servi dans les sous-marins.

En 1999, le public apprit que le Jimmy Carter, dont le lancement devait avoir lieu à l'origine en décembre 2000, allait être réaménagé en vue d'opérations de renseignement clandestin dont des écoutes d'origine électromagnétique, pour un coût de 400 millions de dollars[2]. Pour cela, il a été allongé de 30 mètres et dispose d'un sas d'un mètre cinquante de diamètre. Il mesure 138,10 m de longueur et a un déplacement de 11 650 tonnes (9 960 lège). Il peut embarquer 50 commandos Seal et un engin sous-marin.

Un an et demi plus tard, le coût de la conversion du Jimmy Carter dont la durée totale fut de 27 mois, était estimé à un milliard de dollars, dans le but, entre autres, de mettre sur écoute les câbles à fibres optiques[3] et d’installer une interface permettant l'emport d'un sous-marin de poche ou d'un Dry Deck Shelter, un module amovible permettant aux plongeurs une sortie et une rentrée facile pendant que le bateau est immergé[4]. Le Jimmy Carter, qui est le seul SNA américain à être entièrement construit en acier à haute résistance HY-100, a été lancé en 2004 et rentre en service le 19 février 2005.

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)California Center for Military History, « USS Jimmy Carter (SSN-23) »,‎ 2004 (consulté le 29 novembre 2012)
  2. (en) Seymour M. Hersh, « The Intelligence Gap : How the digital age left our spies out in the cold », The New Yorker,‎ 6 décembre 1999, p. 58-76 (lire en ligne)
  3. (en) Neil King Jr., « Deep Secrets: As Technology Evolves, Spy Agency Struggles To Preserve Its Hearing », The Wall Street Journal,‎ 23 mai 2001 (lire en ligne)
  4. (en)John P. Davis, « USS Jimmy Carter (SSN-23) Expanding Future SSN Missions » (consulté le 29 novembre 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :