USS Independence (LCS-2)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir USS Independence.
USS Independence (LCS-2)
Image illustrative de l'article USS Independence (LCS-2)
L'USS Independence (LCS 2)

Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Quille posée 19 janvier 2006
Lancement 29 avril 2008
Statut En service
Caractéristiques techniques
Type Frégate
Longueur 127,4 m
Maître-bau 31,6 m (maxi)
Tirant d'eau 4,3 m
Déplacement 2 176 tonnes lège, 3 500 tonnes à pleine charge
Propulsion 2 × turbine à gaz General Electric LM2500 de 29,5 MW

2 × moteurs diesel MTU Friedrichshafen série 8000

4 × hydrojets rétractables Wärtsilä

Vitesse 44 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 1 × lanceur Mk.49 Mod.3 pour 11 missiles surface-air Raytheon RIM-116 Rolling Airframe Missile Block 1A ; 1 × canon de 57 mm BAE Systems Mk 110 57 mm gun ; 4 × mitrailleuses de 12,7 mm
Aéronefs 1 × hélicoptère CH-53 Sea Stallion ou 2 MH-60R Seahawk ou 3 drones MQ-8 Fire Scout stockés en hangar
Rayon d'action 4 300 miles à 20 nœuds
Autres caractéristiques
Électronique 1 × système de commandement Integrated Combat Management System
1 × radar tridimensionnel de veille air et surface Ericsson/Saab Microwave Systems Sea Giraffe
1 × radar d’approche DRBN-38A Decca Bridgemaster E250
1 × FLIR Flir Systems AN/KAX-2
1 × système de contre-mesure électronique EDO ES 3601
2 × lance-leurres BAE Systems Mark 36 SRBOC
1 × lance-leurres anti-torpilles Ultra Electronics SSTD
1 × lance-leurres Nulka
Liaison 16
Liaison 11
1 × système Network Centric Warfare Raytheon Cooperative Engagement Capability
Équipage 40 officiers, officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots
Chantier naval Austal (Mobile)
Port d'attache Base navale de San Diego
Indicatif LCS 2

L'USS Independence (LCS-2) est un prototype de frégate légère à coque trimaran, furtive et modulaire, concourant pour le programme Littoral combat ship de l'US Navy.
L’Independence est construit par un consortium réunissant Austal, General Dynamics et le chantier naval Bath Iron Works. L’Independence a effectué ses premiers essais à la mer le 12 juillet 2009[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En mars 2011, en dépassant les 50 nœuds, le USS Independence a battu le record de vitesse des bâtiments de combat de plus de 2 500 tonnes. Le précédent record était détenu depuis 1935 par le contre-torpilleur français Le Terrible de la classe Le Fantasque, à 45 nœuds. Il ne faut que quatre mécaniciens pour s'occuper des deux turbines à gaz[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Jean-Jacques Mercier, « Premiers essais à la mer pour l'USS Independence », DSI-Technologies, no 19,‎ septembre-octobre 2009 (ISSN 1966-6306)
  2. Laurent Célérier, « Marine de guerre : le retour des navires à grande vitesse ? », sur Marine et océans,‎ 10 avril 2012 (consulté le 10 avril 2012)