USB On-The-Go

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cable miniA (à gauche) vers miniB (à droite)

USB On-The-Go, également connu sous le sigle USB OTG, est une extension de la norme USB 2.0 qui permet aux périphériques USB d'avoir davantage de flexibilité dans la gestion des connexions USB. En effet, grâce à l'OTG, deux périphériques peuvent s'échanger des données directement, sans avoir besoin de passer par un ordinateur hôte.

La norme OTG, entrée en vigueur en 2007, s'impose désormais comme un standard.

Principe[modifier | modifier le code]

Les premiers standards USB (USB 1.1/2.0) utilisent une architecture maître-esclave : lorsque deux appareils informatiques sont reliés, l'un va donner des ordres (maître) et l'autre va les exécuter (esclave). Par exemple, un Hub USB (ou concentrateur USB en français) est le maître USB et le périphérique qui est branché dessus est l'esclave : c'est le Hub qui gère la configuration et le transfert des données.

La norme USB On-The-Go supprime cette distinction. Avec elle, les deux appareils sont sur un pied d'égalité et peuvent jouer indifféremment le rôle de maître ou d'esclave. Ainsi, les périphériques compatibles avec la norme OTG sont capables d'ouvrir une session et contrôler la connexion. En outre, le passage par un ordinateur hôte intermédiaire entre les deux appareils n'est plus nécessaire.

Pour ce faire, USB-OTG introduit deux nouveaux protocoles : SRP (Session Request Protocol) et HNP (Host Negotiation Protocol).

Les périphériques USB On-The-Go sont compatibles avec les normes USB 1.1/2.0. Ils se comportent comme un périphérique USB standard lorsqu'ils sont connectés avec des périphériques USB traditionnels (non OTG).

Connexion[modifier | modifier le code]

Les périphériques compatibles OTG disposent d'un connecteur de type mini AB (ou, pour les plus récents, micro AB), c'est-à-dire pouvant accepter indifféremment une fiche A (maître) ou B (esclave). Ces connectiques sont décrites dans l'article dédié à l'USB.

Il n'est pas obligatoire que les deux appareils soient compatibles OTG pour communiquer, il suffit que l'un d'eux possède cette capacité pour établir la connexion point à point[1]. Si l'autre périphérique ne supporte pas l'OTG, l'appareil OTG sera alors le maître de la communication. Bien entendu, un appareil OTG garde la capacité classique de se connecter à un hôte.

Dans le cas d'une connexion entre deux périphériques compatibles OTG, la liaison est effectuée à l'aide d'un cordon miniA-miniB, ou microA-microB, ou mini AB, ou micro AB (voir l'article USB). C'est la position du connecteur du câble sur la prise mini AB (ou autre prise), à chaque extrémité, qui va permettre de déclarer lequel des deux périphériques OTG va être l'hôte. Ensuite, il peut se produire un renversement des rôles suite à une étape de négociation entre les deux systèmes OTG (protocole HNP)[2].

Applications[modifier | modifier le code]

La possibilité d'envoyer des données sans passer par un contrôleur USB maître (typiquement, un ordinateur de bureau) ouvre un vaste champ d'application, par exemple[3] :

  • envoyer directement les photos d'un appareil photo à une imprimante ou un disque dur
  • connecter directement un caméscope à un graveur de DVD
  • échanger la musique d'un smartphone avec un lecteur MP3

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Introduction to USB On-The-Go
  2. (en) FAQ Microchip sur l'USB - Question 53
  3. (fr)USB OTG - Connectez vos périphériques à vos smartphones et tablettes, 27 août 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]