UNPOL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les missions UNPOL (police civile des Nations unies) sont apparues dans les années 1960. Depuis les années 1990, elles participent aux « missions de consolidation de la paix après les conflits » définies dans l'agenda pour la paix de 1992 et 1995 du secrétaire général des Nations unies.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Placées sous mandat de l'ONU et sous la responsabilité du secrétaire général des Nations unies, ces missions ont vocation à travailler en parallèle avec des missions militaire de maintien ou de rétablissement de la paix, ou à leur succéder dans le cadre de processus de reconstruction de l'État (dit peace-building (en)). Elles participent notamment à la reconstruction du système policier et judiciaire, à assurer la sécurité des personnes et à garantir l'effectivité des lois.

La rupture de la crise du Kosovo[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la guerre du Kosovo (1999), les missions CIVPOL étaient fondées sur le triptyque « Contrôle-Conseil-Formation »: contrôle des actes des forces de police locales; assistance et conseil à ces forces; et formation de base. Le Groupe international de police (GIP) établi en Bosnie-Herzégovine et mandaté par la résolution 1035 du Conseil de sécurité n'avait ainsi qu'une mission d'assistance: ses agents ne pouvaient agir d'eux-mêmes ou interpeller des suspects. La résolution 1244 de 1999 marque ainsi un nouvel aspect dans les missions CIVPOL, en octroyant explicitement à la Mission d'administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (MINUK) un pouvoir direct de maintien de l'ordre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Edmund G. Primosch (1994). The Roles of United Nations Civilian Police (Uncivpol) within United Nations Peace-Keeping Operations, International & Comparative Law Quarterly, 43, p. 425–431; doi:10.1093/iclqaj/43.2.425

Voir aussi[modifier | modifier le code]