Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis UNITA)
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de l'UNITA.

L'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola, plus connue sous le nom d'UNITA (acronyme pour le nom en portugais União Nacional para a Independência Total de Angola), est un mouvement politique angolais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2002, ce groupe était essentiellement une force militaire se réclamant du socialisme démocratique et de la social-démocratie, mais est surtout soutenu par des conservateurs. Il avait combattu pendant la guerre civile angolaise et la guerre de la frontière sud-africaine, au côté de l'Afrique du Sud sous l'apartheid du Parti national, les États-Unis et d'autres pays occidentaux. Il a également été soutenu par des conservateurs américains tels que Ronald Reagan ou encore George H. W. Bush, ainsi que des gouverneurs africains Félix Houphouët-Boigny de Côte d'Ivoire et Mobutu Sese Seko, autocrate du Zaïre[1].

Ces forces armées ont lutté pendant ces guerres contre le régime de la République populaire d'Angola qui signait le 11 novembre 1975 son indépendance de la dictature portugaise de António de Oliveira Salazar, un an après la Révolution des Œillets[2], soutenu par l'Union soviétique et les troupes et conseillers militaires cubains ainsi que par l'ensemble des pays communistes du bloc de l'Est.

La Bataille de Cuito Cuanavale en janvier 1988, permis de mettre un terme à la Guerre de la frontière sud-africaine et 3 années plus tard la fin de l'apartheid en Afrique du Sud 1991[3].

De la création du mouvement jusqu'à sa mort, l'UNITA fut dirigée par son fondateur Jonas Savimbi. Son successeur est Isaías Samakuva, renonçant à la lutte armée et se montrant favorable au processus démocratique. Le parti a ainsi obtenu 16 sièges sur 120 lors des élections législatives angolaises de 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Obituary: Jonas Savimbi, Unita's local boy »,‎ 25 février 2002 (consulté le 12 décembre 2014)
  2. (pt) « CONSTITUIÇÃO DA REPÚBLICA DE ANGOLA » constitution de la République d'Angola en 2010 sur le site du gouvernement Angolais
  3. « Nelson Mandela et Cuba: une amitié basée sur la lutte anti-apartheid », lexpress.fr,‎ 7 décembre 2013 (consulté le 12 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]