ULTra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 28′ 45″ N 0° 29′ 16″ O / 51.479287, -0.487687

Un des véhicules du PRT ULtra sur une voie de test

ULTra (pour (en) « Urban Light Transport ») est un système de transport individuel de type Personal Rapid Transit (PRT), autrement dit un moyen de transport automatique collectif léger permettant de se déplacer à la demande et sans arrêt intermédiaire dans de petits véhicules indépendants, en se déplaçant sur une voie dévolue à ce moyen de transport.

La première application de ce système permettra aux passagers de l'aéroport de Londres Heathrow de rejoindre depuis le terminal 5 leur véhicule garé au parking. D'abord prévu pour fin 2009, le service a débuté en octobre 2010 par un usage restreint au personnel de l'aéroport. La mise en service complète est prévue pour l'été 2011[1].

C'est le deuxième système PRT à entrer en service commercial dans le monde, après le Personal Rapid Transit de Morgantown de l'université de Virginie-Occidentale, en 1975. Il pourrait être suivi par le Personal Rapid Transit de Masdar, lui aussi en cours de test.

L'entreprise conceptrice est la société Ultra PRT Ltd, anciennement Advanced Transport Systems Ltd, basée à Cardiff

Historique[modifier | modifier le code]

Les prototypes[modifier | modifier le code]

Quatre prototypes ont été fabriqués pour développer les technologies utilisés par ULTra entre 2001 et 2007, puis trois véhicules de présérie ayant l'aspect final en 2007[2].

La construction des premiers véhicules[modifier | modifier le code]

La construction des véhicules destinés à l'aéroport d'Heathrow a débuté en 2008[2]

La construction de l'infrastructure et les tests à l'aéroport d'Heathrow[modifier | modifier le code]

A l'aéroport de Londres Heathrow, les tests opérationnels ont débuté le 7 juillet 2009[3]. Les tests portant sur un véhicule se déplaçant tout seul sur le réseau se sont terminés en octobre 2009, puis des tests avec plusieurs véhicules ont eu lieu[4], et enfin ce sont les tests avec des passagers qui ont lieu depuis mars 2010[5]. Une mise en service partielle réservée au personnel a débuté en octobre 2010[6]. La mise en service officielle a débuté le 18 avril 2011[7].

Les tests initiaux ont subi un retard important à cause d'un changement de fréquence pour la communication entre les véhicules de 2,1 GHz à 5 GHz, pour ne pas interférer avec le système de gestion automatique des bagages du terminal 5 de l'aéroport, ce qui a demandé de nouvelles validations[8]

Les véhicules[modifier | modifier le code]

Ils sont propulsés électriquement par des batteries de traction[note 1] plomb-acide[9], et sont conçus pour fonctionner jusqu'à 40 km/h et sur des pentes atteignant 20 %[10]. À leur vitesse maximale, ils consomment 0,15 kWh/véhicule[11].

Ils comprennent quatre sièges et supportent une charge de 450 kg (des détecteurs de poids empêchent un véhicule surchargé de démarrer[10]). Le poids est de 820 kg à vide[10]

Conception des véhicules[modifier | modifier le code]

Les véhicules ont été conçus par l'entreprise ARRK, à l'aide du logiciel CATIA[12].

Les implantations[modifier | modifier le code]

À l'aéroport de Londres Heathrow[modifier | modifier le code]

Le réseau PRT devrait être composé de 21 véhicules à sa mise en service en 2011[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La batterie de traction s'oppose à la batterie de démarrage par une intensité moindre mais délivrée pendant un temps plus long. Elle s'oppose également à la batterie stationnaire

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]