Tzidouk Haddine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Tzidouk Haddine est une prière récitée lors de l'enterrement d'une personne juive. Son titre, "Justesse du Jugement" véhicule tout son message : l'endeuillé accepte ce décret divin, qui le prive d'un être cher.

Origine[modifier | modifier le code]

Le term tzidouk Haddine est mentionné dans le Talmud (Avodah Zarah 18a), lors du martyre de Rabbi Hanina ben Teradyon et sa famille, l'un des Dix Martyrs exécutés par le pouvoir romain pour avoir soutenu la révolte de Bar Kokhba, en 135 EC.

Avant son exécution Rabbi Hanina cite la première partie du verset Dt 32,4 : "Il est le rocher; ses œuvres sont parfaites, Car toutes ses voies sont justes;". Sa femme complète :"C'est un Dieu fidèle et sans iniquité, Il est juste et droit."; Leur fille cite alors Jérémie ( 32,19) "Tu es grand en conseil et puissant en action; Tu as les yeux ouverts sur toutes les voies des enfants des hommes, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses œuvres."

Ces passages furent repris et versifiés pour en faire la prière, récitée lors des inhumations.

Texte[modifier | modifier le code]

Tzadik ata Adonaï ve yashar mishpatekha
Tsaddik bekhol drakhav vehassid bekhol ma'assav
Tzidkatekha tzedek lèolam vetoratekha emet
Mishpetei Adonaï emet tzadekou ya'hdav
Baasher devar Melekh shilton,
oumi yomar lo ma ta'assè
Vehou beE'had oumi yeshivenou
Venafsho iveta vaya'ass
Hatzour tamim pa'olo ki khol dèrakhav mishpat
El emouna veëïn avel tzadik veyashar hou
Dayan Emet, shofet tzedek vèèmèt
Baroukh Dayan Haèmèt ki khol mishpatav tzedek vèèmet

<traduction, texte original et mise en tableau à venir>