Tyson (lutte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tyson)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tyson (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Mike Tyson.
Mouhamed Ndao Tyson

Tyson est le surnom de Mouhamed Ndao, un athlète de lutte sénégalaise, tête de file de la génération "Boul Falé" . Il a combattu dans la catégorie des lutteurs lourds et super-lourds de 1995 à 2002. Il mesure 1 mètres 97 pour 130 kilos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Kaolack, il a passé son enfance à Pikine, dans la banlieue de Dakar. Il est un disciple de Cheikh Ibrahim Niasse.

Exploits[modifier | modifier le code]

Tyson est le lutteur qui a controversé la lutte sénégalaise en faisant de ce sport un grand business et en faisant explosé les cachets qui sont devenus des cinquantaines voire une centaine de millions alors que les anciens lutteurs se contentaient de quelques milliers de francs CFA. En effet les commerciaux, les télévisions... sont tous en partenariat avec la lutte sénégalaise et de grands promoteurs de lutte sont nés.

Cet afflux d'argent dans la lutte fait que beaucoup de jeunes sénégalais veulent devenir des lutteurs professionnels. En effet le lutteur Balla Gaye 2 dit qu'il était un grand supporter de Tyson.

Sportivement, il a balayé toute la génération qui l'a précédé en terrassant tous ses adversaires jusqu'à Manga 2 qui était alors le Roi des Arènes et lui confisquait ainsi son titre.

Chute[modifier | modifier le code]

Après avoir suspendu sa carrière durant les années 2007-2008, suite à une controverse liée au combat qui l'a opposé à Serigne Dia dit « Bombardier », il envisage la reprise de sa carrière en 2009.

C'est le 4 avril 2010, jour du 50e anniversaire de l'indépendance du Sénégal, que l'enfant de Kaolack s'est attaqué, pour son come back, au « roi des arènes » Yékini. Après un long temps d'observation, Yékini sort vainqueur de ce combat[1].

Le 31 juillet 2011, il perd contre Balla Gaye 2 dont il est l'idole, au cours d'un match expéditif.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « LUTTE : Yékini surclasse Tyson » (consulté le 8 avril 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]