Tyrosine kinase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une tyrosine kinase est une enzyme capable de transférer un groupe phosphate de l'ATP vers une protéine, en le fixant sur un acide aminé tyrosine de cette protéine. Elle fonctionne comme un interrupteur « on/off » dans de nombreuses fonctions cellulaires.

Inhibiteurs des tyrosine kinases[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de molécules sont utilisées (ou en cours de test) comme inhibiteurs des tyrosine kinases, principalement dans le traitement des cancers.

Les principales sont le bosutinib, le crizotinib, le dabrafenib, le dasatinib, l'erlotinib, l'imatinib, le lestaurtinib, le nilotinib, le ponatinib, le régorafénib, le ruxolitinib, le sorafénib, le sunitinib, le tofacitinib et le vemurafenib.

Le crizotinib est un inhibiteur de l'ALK (« Anaplastic Lymphoma Kinase »), une forme de tyrosine kinase.

Ils peuvent être classés en deux catégories, selon leur mode d'action : inhibition directe de la protéine, ou fixation sur son récepteur empêchant l'activation par la tyrosine kinase.

Voir aussi[modifier | modifier le code]