Type 92 Jyu-Sokosha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
九二式重装甲車
Type 92 Jyu-Sokosha
Image illustrative de l'article Type 92 Jyu-Sokosha
Caractéristiques de service
Type Chenillette lourde
Char léger
Service 1932 - 1945
Utilisateurs War flag of the Imperial Japanese Army.svgArmée impériale japonaise
Conflits Deuxième guerre sino-japonaise
Guerre du Pacifique
Production
Année de conception 1931
Production 1932 - 1939
Unités produites 167 exemplaires
Caractéristiques générales
Équipage 3 (commandant/tireur, conducteur, tireur)
Longueur 3,95 m
Largeur 1,63 m
Hauteur 1,86 m
Masse au combat 3,5 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Type Acier riveté
Frontal (caisse) 6 mm
Latéral (caisse) 6 mm
Arrière (caisse) 6 mm
Dessus (caisse) 6 mm
Plancher (caisse) 6 mm
Frontal (tourelle) 12 mm
Latéral (tourelle) 12 mm
Arrière (tourelle) 12 mm
Haut (tourelle) 6 mm
Armement
Armement principal Sur la caisse :
Version initiale : 1 Fusil-mitrailleur Type 11 (en) de 6,5 mm
Version améliorée :1 mitrailleuse lourde Type 93 de 13,2 mm
Armement secondaire En tourelle:
Version initiale : 1 Fusil-mitrailleur Type 11 (en) de 6,5 mm
Version améliorée :1 mitrailleuse légère Type 97 de 7,7 mm
Mobilité
Moteur moteur Franklin / Ishikawajima-Sumida C6 à refroidissement par air - 6 cylindres en ligne
Puissance 45 ch (34  kW)
Suspension Suspension Christie
Vitesse sur route 40 km/h
Puissance massique 18.5 ch/tonne
Autonomie 200 km

Le Type 92 Jyu-Sokosha (九二式重装甲車, Kyū-ni-shiki Jū-sōkōsha?) fut le première chenillette construite entièrement par l'Empire du japon . Produite par la compagnie de construction automobile Ishikawajima (maintenant connue sous le nom d'Isuzu), elle était destinée à être utilisée par les unités de cavalerie de l'Armée impériale japonaise pour des missions de reconnaissance et d'appui à l'infanterie. La dénomination Type 92 indique que ce véhicule a été accepté en service actif en l'an 2592 du calendrier impérial japonais, soit 1932 dans notre calendrier grégorien. Bien qu'il pourrait être classé dans la catégorie "blindé léger", le Type 92 a reçu la désignation officielle de Jyū-sōkōsha soit automitrailleuse lourde en japonais . Cela est du à la politique de sectionalisme en vigueur dans l'Armée japonaise à l'époque : les blindés devant être sous contrôle de l'infanterie, ce changement d'appellation permis de l'affecter à la cavalerie. La même méthode fut employée au sein de l'US army avec le M1 Combat car.