Type 12 (SNCB)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

SNCB type 12

Photo d'époque (1940)

Photo d'époque (1940)

Identification
Exploitant(s) S.N.C.B. / N.M.B.S.
Désignation SNCB - Type 12
Type 12
Concepteur R. Notesse
Construction 1939
Constructeur(s) Cockerill
Nombre 6
Retrait 1962
Affectation Schaerbeek
Utilisation Trains express légers
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux 2B1 Atlantic: ooOOo + T
Écartement Standard UIC 1,435m mm
Surface de la grille 1,61 m2
Pression de la chaudière 18 MPa
Moteur Simple expansion
 Cylindres 2
  Alésage × course 480 * 720 mm
 Distribution Walschaerts (12.001 à 12.004)
Dabeg (12.005)
Caprotti (12.006)
 Puissance continue 2500 CV
 Effort de traction 12.079 kN
Diamètre roues motrices 2100 mm
 Diamètre des roues AV 900 mm
 Diamètre des roues AR 1262 mm
Masse en service 89.5 t
Tender Type I9
 Capacité en eau 24 m3
 Capacité en charbon 8 t
Longueur totale 21,19 m
Empattement 2,3 m
Vitesse maximale 140 km/h

La Type 12 des chemins de fer belges (SNCB) était une locomotive à vapeur carénée rapide de type Atlantic mise en service en 1939 et prévue pour tracter des trains courts sur le trajet entre Bruxelles et Ostende à 120 km/h de vitesse commerciale.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Conçue par l'ingénieur M. Raoul Notesse à partir d'une 222 de la Canadian Pacific Railways, elle est une des locomotives les plus rapides de son temps. Elle est construite par la société belge Cockerill de Seraing.

Elle est faite pour tracter des trains courts (seulement trois voitures) sur le trajet de 124 km entre Bruxelles et Ostende à 120 km/h de vitesse commerciale, soit des pointes à 140 km/h.

Cette locomotive est quasi intégralement carénée, avec une ouverture pour accéder aux cylindres et à l'embiellage. Les cylindres n'étaient pas extérieurs, mais au contraire disposés entre les longerons du châssis. Cela supprimait des mouvements parasites à certaines vitesses au prix d'une accessibilité moindre.

Histoire[modifier | modifier le code]

En service depuis 1939, les dernières locomotives du type 12 (12.001, 12.002, 12.003 et 12.004) furent mises hors-service le 27 septembre 1962. Le 12 juin 1939 un train avec une locomotive de ce type obtient le ruban bleu des trains à vapeur régulier de voyageurs pour avoir parcouru les 92,4 km de Bruxelles à Bruges en 46 minutes, soit a une vitesse moyenne de 120,5 km/h, atteignant la vitesse maximale de 165 km/h[1].

Maquette de SNCB Class 12

Locomotive préservée[modifier | modifier le code]

Sur les six locomotives produites, seule la 12.004 a été conservée. Elle fut restaurée et remise en ligne pour le 150e anniversaire de la SNCB en 1985 mais a subi une avarie et jugée irréparable. Elle a été préservée jusqu'en 2013 dans la remise-musée de Louvain et sera bientôt exposée dans le futur musée des chemins de fer de Schaerbeek. Elle est actuellement en restauration à Liège.

Hommage[modifier | modifier le code]

François Schuiten, auteur de bande dessinée, fait de cette locomotive le thème central de son album La Douce publié en 2012[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Locomotive type 12 gagne le ruban bleu », Correspondance, trimestriel de l'ALAF,‎ avril 2004, p. 4-5 (lire en ligne)
  2. L’histoire belge du TGV à vapeur par François Schuiten, Le Soir, 19 avril 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Locomotives du monde, Del Prado éditeurs,‎ 2004 (ISBN 2-84349-175-4)
  • Le grand Atlas des trains et locomotives, Éditions Atlas, coll. « Les trains de légende »,‎ novembre 2002, 398 p. (ISBN 2-7234-4076-1) p. 302-303
  • Max Delie, Le Journal du chemin de fer n°63, Welkenraedt, S.A. Editions H.K.,‎ septembre 1992, 80 p. p. 20-27

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]