Type-Moon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Type-Moon

alt=Description de l'image Type-moon.svg.
Création 2000
Personnages clés Kinoko Nasu
Takashi Takeuchi
Siège social Japon
Activité Développement et production de Visual novels
Développement et production d'Anime
Développement et production de jeux vidéo
Produits Tsukihime
Fate/stay night
Kara no Kyoukai
Site web Site officiel
Site officiel de Tsukihime

Type-Moon (タイプムーン, Taipu Mūn?) est un studio japonais, principalement connu pour ses visual novel. Fondé en 2000 en tant que cercle dōjin, il acquiert une très grande renommée grâce à la sortie du visual novel Tsukihime. Le cercle devient quelques années plus tard un studio professionnel et prend le nom de Notes Co., Ltd. Il sort en 2004 le visual novel Fate/stay night, qui obtient une très grande popularité. Depuis, ses travaux majeurs ont tous été adaptés sous divers formats.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les prémices[modifier | modifier le code]

Les deux fondateurs de Type-Moon se nomment Kinoko Nasu et Takashi Takeuchi. Ils se sont rencontrés pour la première fois au collège, quand Nasu a demandé à Takeuchi de lui prêter un effaceur car il avait oublié le sien[1]. Au fil des mois, ils se rendent compte qu'ils ont de nombreux goûts en commun et sympathisent. Takeuchi prête à Nasu quelques livres qu'il a lus durant sa jeunesse, et ce dernier prend goût progressivement à la lecture puis l'écriture. Ils se perdent de vue après le collège. Takeuchi et Nasu veulent alors devenir respectivement mangaka et écrivain.

Nasu trouve un travail de scénariste assistant dans une compagnie de jeux vidéo, et essaie parallèlement de faire publier ses écrits dans des magazines, sans succès. C'est à cette époque qu'il écrit une nouvelle de 400 pages non diffusée au grand public, Mahoutsukai no Yoru (魔法使い の 夜, Mahōtsukai no Yoru?), afin de montrer en dehors de son cercle d'amis proches ce dont il est capable. Seules 3 copies sont imprimées dans une imprimerie de quartier, par Nasu lui-même. Takeuchi (qui gardera précieusement une des copies) entre chez Compile, une société de jeux vidéo, dans la branche de Hiroshima. Il y rencontre un collègue qui fait partie d'un cercle de dōjin, Takebouki, et ce dernier lui propose de se joindre au groupe. Ce n'est qu'après la faillite de la branche de Hiroshima de la société Compile que Takeuchi retourne à Tokyo et y retrouve Nasu. Takebouki ouvre un site internet, et sur proposition de Takeuchi, Nasu écrit un light novel qu'il met en ligne sur ce site. C'est de là qu'est né Kara no Kyoukai (空 の 境界, Kara no Kyōkai?), qui sera mis en vente lors du Comiket n°56 en août 1999. Il ne rencontre toutefois que peu de succès, le light novel n'étant vendu qu'à 5 exemplaires.

Lors de l'écriture de Kara no Kyoukai, Nasu et Takeuchi envisageaient de réaliser par la suite un manga dōjinshi non hentai. Cependant, la longueur des histoires imaginées par Nasu fait qu'ils n'ont jamais entamé sa réalisation. À la place, ils décident de créer un visual novel de type eroge, afin de satisfaire le goût de Nasu pour les histoires longues et les talents d'illustrateur de Takeuchi. Takeuchi s'est récemment intéressé au marché des jeux amateurs et a constaté que le meilleur créneau est celui des jeux destinés aux hommes ; il convainc Nasu d'écrire une histoire avec des scènes hentai même si ce n'est pas son style habituel.

Takebouki n'étant pas intéressé par la création d'un jeu vidéo, Nasu et Takeuchi quitte le groupe et créent un mini-cercle dōjin du nom de TYPE-MOON, en référence à un personnage de Notes[1],[N 1] (ノーツ, Nōtsu?), une précédente histoire de Nasu.

Le cercle dōjin[modifier | modifier le code]

Nasu et Takeuchi n'ont pas de réelles compétences en développement de jeu vidéo. Takeuchi va donc faire appel à un ancien collègue de Compile, Kiyobee, pour la programmation, ainsi qu'une amie, KATE, pour composer les musiques du jeu. Au début de l'an 2000, Nasu et Takeuchi commencent à travailler sur Tsukihime (月姫, Tsukihime?). Après avoir quitté son travail, Nasu écrit en 4 mois environ 5 000 pages de script[2], tandis que Takeuchi passe tout son temps libre à réaliser les graphismes du jeu. La sortie est prévue pour le Comiket 58 en août 2000, mais le jeu n'est pas prêt à temps et sa sortie définitive est reportée au Comiket d'hiver suivant. Type-Moon en profite néanmoins pour distribuer plusieurs versions bêta du jeu.

Après plusieurs retours des bêta-testeurs, Nasu et Takeuchi présentent lors du Comiket 59, en décembre 2000[3], la version finale du jeu nommée Tsukihime : Blue Blue Glass Moon, Under The Crismon Air. Ils prennent le risque de produire 1 000 copies du jeu, en pensant les écouler au bout d'un an environ, mais à leur grande surprise, les exemplaires se vendent tous presque immédiatement[4]. Le jeu reçoit de nombreux avis positifs, et des artistes expérimentés offrent leurs dessins inspirés du jeu au cercle. On leur propose même de réaliser une convention basée uniquement sur Tsukihime, ce qui se fera le 8 octobre 2001[4]. En janvier 2001[5], TYPE-MOON sort Tsukihime PLUS-DISC (月姫 PLUS-DISC, Tsukihime PLUS-DISC?), un recueil d'histoires courtes sur les personnages de Tsukihime, les versions d'essai du jeu vendues lors des précédents Comiket, et les 4 premiers chapitres de Kara no Kyoukai. Les réactions à cette incorporation sont très positives, permettant à cette histoire de gagner en notoriété auprès du grand public.

Grâce à ce succès, TYPE-MOON renforce son équipe et développe une suite parodique à Tsukihime, Kagetsu Tohya (歌月十夜, Kagetsu Tōya?)[6] qui sort en août 2001 à l'occasion du Comiket n°60[4]. Devant le succès de TYPE-MOON, quelques compagnies d'eroge leur conseillent de passer professionnels. Le cercle s'y refuse, préférant rester dans le dōjin game pour avoir une plus grande indépendance[7]. En effet, lors de son passage dans une société de jeux vidéo, Takeuchi a eu un aperçu assez complet de toutes les restrictions légales que peut rencontrer une société, et qui peuvent être très contraignantes. Nasu poursuit le développement de Tsukihime en publiant deux petites histoires, Talk et Prelude, qui pourraient servir d'intermédiaires entre Tsukihime et une éventuelle suite. En décembre 2001, grâce à sa popularité grandissante par sa publication dans le Tsukihime PLUS-DISC, la Kōdansha s'associe avec TYPE-MOON pour sortir dans le commerce l'ensemble de Kara no Kyoukai en version papier. Cette première édition grand public est publiée au cours du Comiket 61, ainsi que fragments, un livre contenant diverses informations sur Kara no Kyoukai et Tsukihime.

Début 2002, TYPE-MOON cherche à produire un nouveau visual novel. Takeuchi ressort alors une ancienne histoire de Nasu que ce dernier avait imaginée au lycée et où des figures historiques s'affrontent pour obtenir un artefact sacré, le Saint Graal. C'est le futur Fate/stay night (フェイト/ステイナイト, Feito/sutei naito?). Le problème est que dans l'histoire originelle, le personnage principal est une femme, ce qui ne colle pas avec l'eroge[N 2]. Takeuchi propose tout simplement d'échanger le sexe des deux personnages principaux, mais dans un premier temps, Nasu refuse, car c'était comme si on suggérait que le personnage principal de Berserk, Guts, pourrait être une femme[7]. Nasu accepte finalement et modifie son script pour s'adapter au style des eroge. Parallèlement à cela, une série d'émissions de radio sur Kara no Kyoukai est rassemblé et publié sous la forme d'un drama CD, TYPE-MOON commençant à diversifier les supports de ses travaux.

Dans cette logique, Type-Moon s'associe avec le studio de dōjin game Watanabe Seisakujo, et au Comiket n°63 en décembre 2002, le jeu de combat Melty Blood (メルティ ブラッド, Meruti Buraddo?) est mis en vente[8]. Ce jeu fait s'opposer les acteurs de Tsukihime ainsi que quelques nouveaux personnages, dans la continuité d'une route non développée dans Tsukihime par manque de temps. À l'époque, TYPE-MOON avait tellement peur que le jeu soit un échec que le nom du studio n'apparaît nulle part sur la jaquette. Pourtant, le jeu rencontre un franc succès et est connu comme l'un des meilleurs jeux de combat 2D dōjin. Deux mois plus tard, Watanabe Seisakujo se dissout et devient French-Bread, qui poursuivra le développement de MELTY BLOOD, notamment avec l'introduction d'un mode histoire proche du concept d'un visual novel, écrit par Nasu.

Le studio professionnel[modifier | modifier le code]

Rapidement, le projet actuel de TYPE-MOON s'avère trop ambitieux pour un simple cercle de dōjin, et les membres se trouvent face à un choix : revenir sur leur décision de rester amateurs ou abandonner le 18+ et créer le jeu pour les consoles de salon. Ce marché semblant trop faible pour être viable, TYPE-MOON décide de devenir un studio professionnel et devient Notes Co., Ltd., dont le nom est tiré d'Angel Notes. Cependant, dans la pratique, le studio continue à être appelé TYPE-MOON. Dans ses dernières heures en tant que cercle dōjin, TYPE-MOON sort en avril 2003 Tsuki-Bako, une compilation de Tsukihime, Kagetsu Tohya, avec de nouvelles musiques, et une version enrichie de Tsukihime PLUS-DISC, bien qu'amputée des chapitres de Kara no Kyoukai.

Fort de sa grande popularité, Tsukihime est adapté en anime, ce dernier étant réalisé par les studios J.C. STAFF et produit par Geneon. L'anime est diffusé en octobre 2003 sous le nom de Shingetsutan Tsukihime et compte 12 épisodes. Tsukihime est également adapté en un manga de 10 volumes par le mangaka Sasaki Shonen, dont la publication s'est étalée d'octobre 2003 à septembre 2010.

Le 30 janvier 2004 sort Fate/stay night[9], première œuvre commerciale de TYPE-MOON. Contrairement à son prédécesseur, Fate/stay night n'a pas été codé sur NSripter mais sur KiriKiri 2, un logiciel axé sur la performance graphique. En 2004, le jeu se vend à 146 686 exemplaires, faisant de lui le visual novel le plus vendu de l'année. TYPE-MOON met en circulation en même temps que le jeu deux artbooks : le Fate/stay night Premium Fan Book et le Fate/side side materiale1. En mai, French-Bread sort une nouvelle version de Melty Blood : MELTY BLOOD Re-ACT, suivi deux mois plus tard par le livre d'informations : MELTY BLOOD -Re-ACT- Official Strategy Guide Book.

En conséquence du passage au statut de studio professionnel, les droits de Kara no Kyoukai sont renégociés avec la Kōdansha, et cela aboutit à la sortie d'une nouvelle édition du light novel en juin, avec de nouvelles illustrations de Takeuchi. En juillet, toujours avec la Kōdansha, Nasu publie un nouveau light novel, Decoration Disorder Disconnection (généralement abrégé en DDD).

À partir de la mi-2003, TYPE-MOON travaille sur Fate/hollow ataraxia (フェイト/ホロウ アタラクシア, Feito/horou atarakushia?), une suite parodique de Fate/stay night destinée avant tout aux fans, bien qu'une trame sérieuse soit présente en fil rouge. C'est donc le 28 octobre 2005[9] que sort ce nouveau visual novel. Grâce aux succès de ses prédécesseurs, le jeu se vend à 154 015 exemplaires en 2005, devenant une des plus grosses ventes de l'année dans sa catégorie. Voulant en outre augmenter la visibilité de l'entreprise, en 2005, Nasu accepte la proposition de Geneon et des studios DEEN pour adapter Fate/stay night en anime. Comme pour Tsukihime, ce sera la première route qui sera adaptée, avec des parties empruntées aux autres routes, et Nasu propose le découpage du scénario au cours des 24 épisodes. Nasu et Takeuchi participent au choix des seiyū, car ceux-ci deviendront les voix officielles des personnages pour les travaux futurs de TYPE-MOON. C'est fin décembre que commence la diffusion de l'anime de Fate/stay night, qui compte 24 épisodes.

Pendant ce temps, French-Bread s'est scindé en deux entités, une partie s'occupant des jeux pc gardant le nom de French-Bread, et l'autre prenant le nom de Ecole Software et gérant le développement des jeux sur bornes d'arcade et sur console. École va donc poursuivre le développement de MELTY BLOOD, avec la sortie de MELTY BLOOD Act Cadenza, la version arcade de MELTY BLOOD Re-ACT. Depuis, plusieurs nouvelles versions ont été sorties, dont une véritable suite, MELTY BLOOD Actress Again, la dernière version du jeu datant de 2012. C'est également en 2005 que commencent deux mangas simultanément : l'adaptation de MELTY BLOOD dessinée par Takeru Kirishima, avec l'histoire de Sion, et celle de Fate/stay night par Datto Nishiwaki, qui consiste en un mélange entre les deux premières routes du visual novel.

De décembre 2005 à mai 2006, l'anime de Fate/stay night est diffusé à la télévision. Dans le même temps, TYPE-MOON poursuit sa politique de diversification en préparant une version PS2 de son visual novel, avec de nouvelles musiques, de nouveaux CG, des animations améliorées, des passages modifiés imperceptiblement (à l'exception des scènes à caractère érotique qui sont supprimées et remplacées par des scènes alternatives), des scènes bonus supplémentaires, et pour la première fois, le doublage des personnages.

En 2006, la Kōdansha décide de rééditer à nouveau Kara no Kyoukai sous forme de bunkoban, et pour l'occasion, de nouvelles illustrations de Takeuchi, pour une sortie prévue l'année suivante. C'est dans le même temps que la Kōdansha négocie avec Aniplex et le studio ufotable pour l'adaptation en anime du light novel. Nasu était au départ réticent à une adaptation animée, mais quand ufotable lui propose de réaliser, non pas un anime mais 7 films, un par chapitre, il accepte.

En décembre 2006 débute la publication d'un light novel particulier : Fate/Zero (フェイト/ゼロ, Feito/Zero?), écrit en collaboration avec Nitroplus et un de leurs auteurs, Gen Urobuchi, un proche de Nasu et Takeuchi depuis leur époque dōjin. Fate/Zero conte la 4e Guerre du Saint Graal, 10 ans avant les évènements de Fate/stay night. Le premier volume sort lors du Comiket d'hiver, durant lequel la file d'attente pour le stand TYPE-MOON explose le record de la plus longue file d'attente en se prolongeant sur plus de la moitié du hall ouest 4F du Tokyo Big Sight. Le 4e et dernier volume sortira lors du Comiket d'hiver suivant.

En avril 2007, Fate/stay night [Réalta Nua] sort sur les consoles PS2. En septembre, c'est la sortie d'un jeu PSP, Fate/tiger colosseum (フェイト/タイガー ころしあむ, Feito/taigā koroshiamu?), réalisé par Capcom et faisant se battre les personnages de Fate/stay night avec un chara design de type chibi. Une suite, Fate/tiger colosseum UPPER, avec de nouveaux personnages dont certains n'appartenant pas à la licence de Fate/stay night mais à d'autres licences du Nasuverse, sort le 28 août 2008.

Fin 2007, c'est le début de la sortie au cinéma des films de Kara no Kyoukai, dont le dernier film sort courant 2009, suivi d'un épilogue de 30 minutes réalisé également par ufotable et présent dans le coffret Blu-ray. À cause des longueurs des files d'attente pour le stand TYPE-MOON aux différents Comiket qui sont régulièrement excessives, le studio s'est fait bannir du Comiket d'été 2008 pour avoir « causé du désordre ». Nasu et Takeuchi ressuscitent alors l'ancien cercle dōjin Takebouki et publient un 8e chapitre à Kara no Kyoukai, nommé Futur Évangile : recalled out summer.

En juin 2008 sort Fate/unlimited codes (フェイト/アンリミテッド コード, Feito/anrimiteddo kōdo?), un jeu de combat mixte entre 2D et 3D. Réalisé par Capcom, il met en scène les personnages de Fate/stay night ainsi que quelques apparitions d'autres personnages de la licence. Deux mois avant, en avril, sort le premier TYPE-MOON Ace, magazine entièrement dédié aux annonces de TYPE-MOON sur leurs prochaines sorties et diverses autres choses. C'est dans ce premier magazine qu'on apprend la sortie future de 3 visual novel : Mahoutsukai no Yoru, Girl's Work (ガールズ ワーク, Gāruzu Wāku?) et le remake de Tsukihime, qui pourrait être tout public. Contrairement aux précédents visual novel de TYPE-MOON, le chara designer de Mahoutsukai no Yoru ne sera pas Takeuchi mais Hirokazu Koyama, qui a déjà illustré les volumes de DDD. Mahoutsukai no Yoru sera donc le premier des 3 nouveaux visual novel à sortir, le premier à être directement tout public également, et il est prévu courant 2009.

Nasu participe à l'écriture d'un scénario qui sera utilisé dans un visual novel sorti en décembre 2008, 428: Fūsa Sareta Shibuya de qui obtiendra la meilleure note possible dans le magazine Famitsu[10], en tant que scénario bonus. Ce même scénario donnera lieu à la sortie d'un anime en 2009, CANAAN (カナン, Kanan?), dont la trame se passe à la suite du scénario bonus, deux ans après. En 2009, TYPE-MOON collabore avec plusieurs compagnies, avec l'annonce du film Unlimited Blade Works en juillet, toujours réalisé par les studios DEEN et prévu pour 2010. Et en octobre, le développement de Fate/EXTRA (フェイト/エクストラ, Feito/Ekusutora?), un donjon-RPG prévu pour mars 2010 et qui offre un profil différent de Fate/unlimited codes, est annoncé. Entre-temps, la sortie de Mahoutsukai no Yoru est reportée à 2010, Nasu ayant beaucoup de mal à reprendre une histoire vieille de 13 ans. TYPE-MOON annonce également que le jeu sera sans voix et n'aura qu'une route et aucun choix : ce sera donc un kinetic novel.

En janvier 2010, le film Unlimited Blade Works sort dans les salles japonaises. Fate/EXTRA, initialement annoncé pour le printemps, sort finalement en juillet. Type-Moon met en vente les Fate/complete material, des artbooks reprenant le travail artistique et quelques informations supplémentaires sur Fate/stay night, dont le premier volume est sorti en juillet 2008. Les volumes 2 et 3 sortent courant 2010 et complètent la rétrospective du visual novel. Le volume 4, sorti en 2011, s'attarde sur les adaptations en jeux vidéo, dont Fate/tiger colosseum et Fate/unlimited codes, et le 5e, sorti en 2012, se penche sur Fate/hollow ataraxia.

Initialement prévu pour 2009 puis pour le 30 septembre 2010, Mahoutsukai no Yoru est repoussé à fin 2010, puis à une date ultérieure sans plus de précisions. En décembre 2010, trois adaptations en animes sont annoncées. La première, l'adaptation de Take Moon (テイク ムーン, Teiku Mūn?), un manga adaptant librement les œuvres de Tsukihime et Fate/stay night dans des scènes de slice of life très portées sur la comédie. L'anime s'appellera Carnival Phantasm (カーニバル・ファンタズム, Kānibalu Fantazumu?) et sortira directement en DVD, 12 épisodes de 13 minutes et un épisode hors saison, mis en vente dans 3 DVD d'août à décembre 2011. La deuxième, Girl's Work, qui sortira directement en format anime, écrit par Meteor Hoshizora et Jinroku Myogaya de Liar-soft, dont le chara-design sera pris en charge par Eri Takenashi, et qui sera réalisé par ufotable, mais sans date de prévue. La troisième et dernière, l'adaptation de Fate/Zero, également par ufotable. L'anime débutera en octobre 2011 et durera 25 épisodes avec un premier épisode de 48 minutes, avec les voix du visual novel et du drama CD de Fate/Zero vendu à partir de décembre 2008. Pour la première fois dans l'animation japonaise, chaque épisode sera accessible pendant une semaine en streaming légal et gratuit une heure après sa diffusion au Japon, sous-titré en huit langues différentes sur Nico Nico Douga[11]. Les volumes de Fate/Zero sont d'ailleurs réédités en bunkoban à partir de janvier 2011. De plus, Nasu écrit une petite histoire, Tsuki no Sango (月 の 珊瑚, Tsuki no Sango?), lue en ouverture du Sakamoto Maaya's Full Moon Recital Hall (un spectacle où Māya Sakamoto, la seiyū de Ryougi Shiki, fait la lecture au public de quelques histoires courtes écrites pour l'occasion). Elle est appuyée par la projection d'un court-métrage réalisé par ufotable et dont le chara design est de Takeuchi.

Alors qu'une « suite » de Fate/EXTRA, qui sera appelée Fate/EXTRA CCC (フェイト/エクストラ CCC, Feito/Ekusutora CCC?), est annoncée en septembre pour le printemps 2012, l'anime de Fate/Zero commence, et ufotable annonce fin septembre que l'anime sera coupé en deux saisons de 13 et 12 épisodes, la saison 2 ne débutant qu'en avril 2012 pour permettre au studio de maintenir tout au long de l'anime la même haute qualité[12]. On apprend aussi que le projet avorté de jeu online, Fate/Apocrypha (フェイト/アポクリファ, Feito/Apokurifa?), sera finalement publié sous forme de light novel, écrit par Meteor Hoshizora, dont un chapitre preview est écrit par Yuichiro Higashide et publié début 2012. Le 15 décembre, dans le TYPE-MOON Ace 7, TYPE-MOON annonce enfin la sortie définitive de Mahoutsukai no Yoru pour le 12 avril 2012.

Fin décembre, le coffret Blu-ray de la 3e saison de Carnival Phantasm est disponible à la vente. Il contient plusieurs bonus, à savoir l'ultime version de MELTY BLOOD Actress Again Current Code et un court OAV de 12 minutes : Fate/Prototype, représentant dans un faux trailer ce qu'était Fate/stay night tel que l'avait visualisé Nasu durant le lycée. Le 11 mars a lieu l'annonce que le manga Fate/kaleid liner PRISMA☆ILLYA (Fate/kaleid liner プリズマ☆イリヤ, Fate/kaleid liner Purizuma☆Iriya?) d'Hiroshi Hiroyama (aussi connu sous le nom de KALMIA), un manga librement adapté de la licence Fate à base de magical girls, sera à son tour adapté en anime. Le 12 avril, la première partie de Mahoutsukai no Yoru est mise en vente après trois ans de report. Une semaine plus tard, on annonce le report de l'été à l'hiver suivant de la sortie de Fate/EXTRA CCC. Puis, au cours d'une interview, Nasu révèle qu'il souhaite terminer la réalisation de Fate/EXTRA CCC avant de se consacrer aux parties 2 et 3 de Mahoutsukai no Yoru (confirmant au passage que ce sera bien une trilogie), au remake de Tsukihime et reprendre enfin DDD.

Les 6 et 7 juillet 2012 se déroule le TYPE-MOON Fes., une conférence s'étalant sur deux jours pour fêter les dix ans de Type-Moon, et parmi les festivités, divers artistes (dont plusieurs ayant interprété des chansons pour Type-Moon) donnent un concert. À cette occasion, Type-Moon fait une série d'importantes annonces : Fate/stay night [Réalta Nua] sera adapté pour la PSVita et disposera de nouveaux openings réalisés par ufotable et interprétés par le groupe earthmind. ufotable va également adapter en film le 8e chapitre de Kara no Kyoukai et dont une bande-annonce est diffusée au cours de l'évènement, et produire une version 3D du premier film. Une autre bande-annonce, cette fois sur le remake de Tsukihime, donne un aperçu du visual novel bientôt remastérisé. Le drama CD de Fate/EXTRA et celui de Mahoutsukai no Hako (まほうつかい の 箱, Mahōtsukai no Hako?) (une histoire mettant en scène les personnages du site mobile de TYPE-MOON) sortiront au cours de l'hiver 2012, de même que le premier volume du light novel de Fate/Apocrypha, en même temps que Fire Girl (ファイヤー ガール, Faiyā Gāru?), un light novel également écrit par Meteor Hoshizora et illustré par BUNBUN. Tsuki no Sango sera adapté en manga par Shonen Sasaki, l'auteur du manga de Tsukihime. Et enfin, l'anime de Fate/kaleid liner PRISMA☆ILLYA sera diffusé en 2013, produit par le studio Silver Link et réalisé par Shin Oonuma.

Un artbook sur Fate/Prototype sort le 10 août dans le commerce. On apprend également que la date de sortie de Fate/EXTRA CCC a été fixée au 21 février 2013, avant d'être repoussée finalement au 28 mars quelques mois plus tard. En outre, l'opening sera réalisé par le studio Shaft. L'adaptation manga de Melty Blood prend fin, et son auteur Takeru Kirishima poursuit sa collaboration avec TYPE-MOON en s'attelant à un nouveau manga, Hana no Miyako (花 の みやこ, Hana no Miyako?), un spin-off de Melty Blood centré sur Miyako Arima, et dont le premier chapitre paraît dans le numéro du 26 novembre du Comp Ace.

La version PSVita de Fate/stay night [Réalta Nua] sort le 29 novembre, muni du jeu de cartes Hanafuda (présent dans Fate/hollow ataraxia), avec de nouvelles équipes dont tous les couples Master-Servant de Fate/Zero. Puis, courant décembre, le TYPE-MOON Ace 8 est publié. Dans une interview, Nasu y révèle que Fate/EXTRA CCC sera son dernier travail sur la licence Fate, et que le retard du jeu est dû à la volonté de Type-Moon de le différencier plus nettement de son prédécesseur et d'allonger le scénario. On y apprend également que Fate/hollow ataraxia sera à son tour adapté en manga dans le Shonen Ace à partir du mois de mai suivant, à la suite de la publication du chapitre final du manga de Fate/stay night un mois auparavant. Enfin, le 29 décembre, le premier volume de Fire Girl (il s'agit en fait d'un double volume) et celui de Fate/Apocrypha sont vendus à l'occasion du Comiket 83.

Principaux membres de Type-Moon[modifier | modifier le code]

  • Kinoko Nasu (奈須 きのこ, Nasu Kinoko?), cofondateur et auteur principal de Type-Moon.
  • Takashi Takeuchi (武内 崇, Takeuchi Takashi?), cofondateur, dessinateur et principal illustrateur des travaux de Type-Moon.
  • Kiyobee (清兵衛?), programmeur.
  • KATE, compositrice.
  • OKSG, administrateur du site internet de Type-Moon.
  • Hirokazu Koyama (こやま ひろかず, Koyama Hirokazu?), dessinateur et illustrateur principal de Mahoutsukai no Yoru.
  • Monoji Tsukuri (つくり ものじ, Tsukuri Monoji?), directeur de la réalisation de Mahoutsukai no Yoru.
  • Takao Aotsuki (蒼月 タカオ, Aotsuki Takao?), dessinateur.
  • BLACK, dessinateur.
  • Shimokoshi (下越, Shimokoshi?), dessinateur.
  • Sunadorineko (砂取音幸, Sunadorineko?), graphiste 3D.
  • Meteor Hoshizora (星空 めてお, Hoshizora Meteo?), auteur de Girl's Work, Fate/Apocrypha et Fire Girl.

Liste des œuvres et adaptations[modifier | modifier le code]

Light novel[modifier | modifier le code]

  • Notes, sorti en mai 1995 et réédité dans Angel Voice en 1999.
  • Kara no Kyoukai, composé initialement de 7 chapitres et un épilogue, dont les 5 premiers sont publiés sur internet entre 1998 et 1999, le reste étant vendu au Comiket d'été 1999 dans une édition regroupant l'intégralité de l'œuvre. La Kōdansha publie le light novel dans le commerce en 2001, avant de le réimprimer en 2004 puis en 2007, la dernière édition se faisant sous forme de bunkoban. Un 8e chapitre a été publié en 2008, apportant une conclusion définitive à l'histoire.
  • Decoration Disorder Disconnection, light novel inachevé dont 2 volumes sont sortis entre 2004 et 2005.
  • Fate/Zero, 4 volumes sortis de décembre 2006 à décembre 2007.
  • Fate/Apocrypha, projet avorté de jeu online, écrit par Meteor Hoshizora et sorti à partir de décembre 2012.
  • Tsuki no Sango, court light novel lu par Māya Sakamoto lors du Sakamoto Maaya's Full Moon Recital Hall.
  • Fire Girl, 6 volumes écrits par Meteor Hoshizora.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Mahoutsukai no Yoru, kinetic novel pour PC dont la première partie est sortie le 12 avril 2012.

Tsukihime[modifier | modifier le code]

Melty Blood[modifier | modifier le code]

  • Melty Blood, jeu de combat 2D pour PC, sorti en décembre 2002.
  • MELTY BLOOD Re・ACT, extension de Melty Blood, sortie en mai 2004.
  • MELTY BLOOD Re・ACT Final Tuned, patch final pour MELTY BLOOD Re-ACT, sorti en téléchargement gratuit.
  • MELTY BLOOD Act Cadenza, port Arcade de Melty Blood, sortie sur PlayStation 2 en 2006.
  • MELTY BLOOD Act Cadenza ver.B, portage PC de la version arcade.
  • MELTY BLOOD Actress Again, sorti sur PS2, PC et arcade, il s'agit de la seule véritable suite du jeu originel.
  • MELTY BLOOD Actress Again, une version améliorée d'Actress Again et qui est à ce jour la dernière version disponible.

Fate[modifier | modifier le code]

  • Fate/stay night, visual novel de type eroge pour PC, sorti le 30 janvier 2004. Une version DVD est sortie le 29 mars 2006.
  • Fate/hollow ataraxia, visual novel pour PC, sorti le 28 octobre 2005.
  • Fate/stay night [Réalta Nua], adaptation du visual novel original pour PS2, sorti le 19 avril 2007.
  • Fate/tiger colosseum, jeu de combat pour PSP, sorti le 13 septembre 2007.
  • Fate/tiger colosseum UPPER, jeu de combat pour PSP, sorti le 28 août 2008.
  • Fate/unlimited codes, jeu de combat pour PS2, sorti le 18 décembre 2008.
  • Fate/unlimited codes PORTABLE, adaptation du jeu de combat original pour PSP, sorti le 18 juin 2009.
  • Fate/EXTRA, jeu vidéo pour PSP.
  • Fate/EXTRA CCC, jeu vidéo pour PSP.
  • Fate/Zero: Next Encounter, jeu de cartes sur PC.
  • Fate/Zero The Adventure, un visual novel sur iOS (iPhone, iPad) sous forme de séquences reprises de l'anime, avec quelques-unes spécialement dessinées par ufotable pour l'occasion, et qui reprend l'intégralité de l'histoire du light novel.

Animes[modifier | modifier le code]

  • Shingetsutan Tsukihime, 12 épisodes de 24 minutes sortis fin 2003 qui suivent à peu près les premiers scénarios du visual novel.
  • Fate/stay night, 24 épisodes de 25 minutes sortis en 2006 dont la trame suit principalement le premier scénario du visual novel.
  • Kara no Kyoukai, 8 films d'animation de durée variable et un OAV de 39 minutes, sortis entre 2007 et 2013, présentant respectivement un tome du roman éponyme et l'épilogue.
  • CANAAN, 13 épisodes de 24 minutes sortis en 2009. L'histoire se passe deux ans après les évènements du scénario alternatif de 428: Fūsa Sareta Shibuya de, dont Nasu est l'auteur.
  • Fate/stay night TV Reproduction, 2 OAV de 60 minutes sortis en janvier 2010 condensant les 24 épisodes de Fate/stay night.
  • Fate/Unlimited Blade Works, film d'animation, sorti en janvier 2010, reprenant le second scénario du visual novel Fate/Stay Night.
  • Carnival Phantasm, sorti d'août à décembre 2011, adaptant librement le manga Take Moon. Il est composé de 12 épisodes de 13 minutes répartis en 3 saisons, un épisode hors saison de 20 minutes, un épisode basé sur le mini-jeu de Fate/hollow ataraxia du château d'Illya, et un épisode bonus reprenant pour moitié le scénario non retenu pour l'épisode 12 (sorti en décembre 2012).
  • Fate/Prototype, un court OAV de 12 minutes représentant dans un faux trailer ce qu'aurait pu être Fate/stay night. Il est inclus dans le coffret Blu-ray de la 3e saison de Carnival Phantasm.
  • Fate/Zero, découpé en deux saisons de 13 et 12 épisodes, adaptation du light novel éponyme.
  • Fate/kaleid liner PRISMA☆ILLYA, adaptation du manga éponyme.
  • Girl's Work, annoncé comme allant être produit par ufotable, et dont le chara-designer est Eri Takenashi.

Mangas[modifier | modifier le code]

  • Tsukihime, 10 tomes dessinés par Shonen Sasaki et publiés en France chez Ki-oon.
  • Melty Blood, dessiné par Takeru Kirishima et publié en France chez Pika.
  • MELTY BLOOD ACT:2, dessiné par Takeru Kirishima.
  • MELTY BLOOD X, dessiné par Takeru Kirishima.
  • Fate/stay night, 20 tomes dessinés par Datto Nishiwaki et publiés en France chez Pika.
  • Take Moon, un dōjin comique de 2 volumes, dessiné par Eri Takenashi et publié entre 2004 et 2005. Il s'agit d'un cross-over entre Tsukihime et Fate/stay night.
  • Fate/school life, dessiné par Eiichirou Mashin.
  • Mirai Fukuin, 3 courts mangas dessinés par Takeuchi et incorporés dans le 8e tome de Kara no Kyoukai.
  • Fate/kaleid liner PRISMA☆ILLYA, un manga spin-off de Magical Girls dessiné par Hiroshi Hiroyama et plongeant les personnages de la licence Fate dans un univers alternatif au jeu original.
  • Fate/kaleid liner PRISMA☆ILLYA 2wei!, seconde partie du manga.
  • Fate/kaleid liner PRISMA☆ILLYA 3rei!, troisième partie du manga.
  • ALL AROUND TYPE-MOON, dessiné par B-suke et publié dans le TYPE-MOON ACE.
  • Lyrical Nanoha×PRISMA☆ILLYA, un one-shot, cross-over avec Nanoha et publié en 2010.
  • Kara no Kyoukai, dessiné par Sphere Tenkū et publié dans le webmagazine Saizensen de la Seikaisha depuis le 15 septembre 2010.
  • Fate/EXTRA, dessiné par Robina.
  • Fate/Zero, dessiné par Shinjiro.
  • Tsuki no Sango, dessiné par Shonen Sasaki.
  • Hana no Miyako, dessiné par Takeru Kirishima.
  • Fate/hollow ataraxia, commencé en mai 2013.

Dramas CD[modifier | modifier le code]

  • Kara no Kyoukai, sorti le 8 septembre 2002 en version dōjin. Il est à signaler que du cast du drama CD, seul Jōji Nakata a gardé son rôle dans l'adaptation en films.
  • Fate/Zero
  • ALL AROUND TYPE-MOON, 3 CD sortis au comiket 72 en 2007.
  • Back Alley Pyramid Night
  • Fate/kaleid liner PRISMA☆ILLYA
  • Fate Zero Drama CD : Altria Romance
  • Fate/Zero Special Drama CD - Dreaming Lady
  • Fate/Zero Special Drama CD - Unhesitating People
  • Fate/Zero Special Drama CD - The Outsiders’ Performance
  • Fate/Zero Special Drama CD - Eat in Taishan
  • Fate/Prototype
  • Fate/EXTRA
  • Starlit Marmalade, adapté de Mahoutsukai no Hako.
  • Fate/Zero Original Drama CD', 2 drama CD spéciaux sortis en accompagnement des coffrets Blu-ray de l'anime de Fate/Zero.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Connu aussi sous le nom Angel Notes
  2. L'histoire sortira quand même plus tard sous forme d'un OVA nommé Fate/Prototype

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Traduction d'une interview de T-M par des fans (part.1) », Mandarake (consulté le 28 avril 2013)
  2. (en) « Traduction d'une interview de T-M par des fans (part. 3) », Mandarake (consulté le 28 avril 2013)
  3. (ja) « Tsukihime », TYPE-MOON (consulté le 28 avril 2012)
  4. a, b et c (en) « Traduction d'une interview de T-M par des fans (part. 5) », Mandarake (consulté le 28 avril 2012)
  5. (ja) « Tsukihime PLUS-DISC », TYPE-MOON (consulté le 28 avril 2013)
  6. (ja) « Kagetsu Tōya », TYPE-MOON (consulté le 28 avril 2013)
  7. a et b (en) « Historique non officiel de TYPE-MOON », Tsukikan (consulté le 28 avril 2013)
  8. (ja) « MELTY BLOOD », TYPE-MOON (consulté le 28 avril 2013)
  9. a et b (ja) « Jeux de TYPE-MOON », TYPE-MOON (consulté le 28 avril 2013)
  10. « Famitsu : note ultime pour un nouveau jeu Wii » (consulté le 28 avril 2013)
  11. (en) « Fate/zero en streaming sur Nico Nico Douga » (consulté le 28 avril 2013)
  12. (en) « Sortie d'un coffret DVD de Fate/zero », Anime News Networks (consulté le 28 avril 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]