Tylosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tylosaurus (« Lézard à protubérances » en grec) est un genre éteint de Mosasauridae, un grand lézard marin carnivore étroitement lié aux lézards modernes et aux serpents. Parmi les plésiosaures, les requins, les poissons et les autres genres de mosasauridae, c'est un des prédateurs dominants de la voie maritime intérieure de l'Ouest de la Terre au cours de la fin du Crétacé. Tylosaurus proriger était parmi les plus grands de tous les mosasauridae (avec Hainosaurus et Mosasaurus hoffmannii), pouvant atteindre une longueur maximale de 15 mètres. Il vivait dans les mers peu profondes.


Description[modifier | modifier le code]

T. proriger.

Le Tylosaurus se caractérise par un museau plutôt long (d'où son nom). Certains spécimens dont le museau était abîmé ont été ainsi retrouvés. Cela pourrait indiquer que le Tylosaurus l'utilisait comme arme. De plus, l’estomac de l’un des spécimens contenait des restes de requins. On peut dès lors en conclure qu'il se nourrissait de ceux-là ou du moins, de leurs charognes. D'autres contenus d'estomacs montrent qu'ils se nourrissaient aussi de plésiosaures (tel Elasmosaurus), d'autres Mosasauridae, de tortues marines, de poissons, d'oiseaux marins (tel que l'hesperornis) et peut-être même de dinosaures. Mais Tylosaurus a dû être aussi certainement une proie : des dents de Cretoxyrhina, un requin pouvant atteindre huit mètres, ont été découvertes enfoncées dans les vertèbres de l’un des restes fossilisés.


Son crâne ovale et cylindrique pouvait mesurer 1,20 m. Avec son corps long et fin, doté de deux paires de nageoires efficaces, d'une queue puissante, il pouvait se propulser à son gré et pouvoir, de la sorte, satisfaire son appétit de prédateur. Il possédait d'ailleurs un organe de Jacobson, excellent organe olfactif (comme chez les serpents).

Découverte[modifier | modifier le code]

Comme pour beaucoup d'autres mosasauridae, les débuts de l'histoire de ce taxon est complexe et implique la fameuse rivalité entre les deux premiers paléontologues américains, Edward Drinker Cope et Othniel Charles Marsh. Initialement, le nom de Macrosaurus proriger est proposé par Cope pour un crâne fragmentaire et treize vertèbres recueillies près de Monument Rocks dans l'ouest du Kansas en 1868. Il est ensuite placé dans les collections du Musée de Harvard Comparative Zoology. Puis, en 1872, M. Marsh nomme un spécimen plus complet Rhinosaurus ("nez de lézard"), mais très vite découvre que ce nom avait déjà été utilisé pour un autre animal. M. Cope suggère alors que Rhinosaurus soit remplacé par un nouveau nom, Rhamposaurus également révélé déjà être occupé. Tylosaurus est finalement retenu plus tard, en 1872, par M. Marsh en incluant d'autres spécimens plus complets qui ont également été recueillis au Kansas. Un grand spécimen de T. proriger est récupéré en 1911 par CD Bunker près de Wallace (Kansas). C'est l'un des plus grands squelettes de Tylosaurus qui ait pu être à ce jour, découvert. Il est actuellement exposé à l'Université du Kansas, au sein de son Musée d'Histoire Naturelle. En 1918, Charles H. Sternberg a trouvé un Tylosaurus, avec les restes d'un plésiosaure dans son estomac.

Espèces[modifier | modifier le code]

  • T. proriger (Cope, 1869)
  • T. nepaeolicus
  • T. haumuriensis
  • T. kansasensis
  • T. capensis
  • T. pembinensis
  • T. saskatchewanensis


Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]