Tyler Hamilton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamilton.
Tyler Hamilton
Image illustrative de l'article Tyler Hamilton
Tyler Hamilton en 2007
Informations
Nom Hamilton
Prénom Tyler
Date de naissance 1er mars 1971 (1971-03-01) (43 ans)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Spécialité courses par étapes
Rouleur
Équipe professionnelle
1995
1996-2001
2002
2003
2004
2007
2008-17/04/2009
Montgomery Bell-US Postal
US Postal
Team CSC-Tiscali
Team CSC
Phonak
Tinkoff
Rock Racing
Principales victoires
Championnat

MaillotEEUU.PNG Champion des Etats-Unis sur route 2008
2 étapes dans les grands tours
Tour de France (1 étape)
Tour d'Italie (1 étape)
1 classique
Liège-Bastogne-Liège 2003
Courses par étapes
Tour de Romandie 2003 et 2004

Critérium du Dauphiné libéré 2000

Tyler Hamilton est un coureur cycliste américain né le 1er mars 1971 à Marblehead aux États-Unis. Professionnel de 1995 à 2009, il a notamment été champion olympique du contre-la-montre en 2004 et a remporté la classique Liège-Bastogne-Liège en 2003, le Critérium du Dauphiné libéré en 2000 et le Tour de Romandie en 2003 et 2004. Coéquipier de Lance Armstrong lors des trois premiers des sept Tours de France que celui-ci a remportés (1999, 2000 et 2001), il a ensuite terminé quatrième de cette course en 2003. Il est le premier sportif à avoir fait l'objet d'un contrôle antidopage révélant la pratique d'une transfusion sanguine, lors du Tour d'Espagne 2004. Il a mis fin à sa carrière de coureur en 2009, après l'annonce d'un contrôle antidopage positif à la DHEA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il devient professionnel en 1995 avec l'équipe Montgomery puis de 1996 à 2001 pour l'équipe US Postal où il devient un des principaux « lieutenants » de son leader Lance Armstrong. Pendant cette période, il parvient tout de même à s'adjuger le Critérium du Dauphiné libéré en 2000. En 2002, il quitte l'équipe américaine et part chez le Team CSC, devenant à son tour leader d'une équipe. Il finira notamment deuxième du Tour d'Italie 2002, malgré une première fracture à la clavicule et de graves problèmes à la mâchoire. Son courage est de nouveau vanté lorsqu'il finit quatrième du Tour de France 2003, malgré un nouveau trait de fracture à la clavicule. En 2004, Phonak l'engage avec comme objectif annoncé la victoire finale au Tour de France. Malheureusement, Hamilton abandonne pendant l'épreuve.

Il remporte quelques semaines plus tard la course contre-la-montre des Jeux olympiques d'Athènes. Suite à cette course, le test anti-dopage du premier échantillon révèle un dopage par transfusion sanguine, mais le second échantillon ayant été mal conservé, la contre-expertise est impossible et Tyler peut conserver son titre.

En septembre 2004, pendant la Vuelta, juste après sa victoire dans un contre-la-montre, il est contrôlé positif à un dopage par transfusion sanguine. Son équipe, Phonak le licencie et il est condamné à une suspension de 2 ans. De plus, L'UCI lui interdit toute collaboration avec une équipe du ProTour pour quatre ans[1]. En juillet 2006, il est également cité dans l'Affaire Puerto.

En 2007, il signe avec l'équipe italo-russe Tinkoff. Mais à la veille du Tour d'Italie, le cette équipe le suspend (ainsi que son coéquipier Jörg Jaksche), suite aux déclarations successives d'Ivan Basso et d'autres coureurs, qui ont accepté de collaborer dans le cadre de l'affaire Puerto.

En 2008 il retrouve un contrat avec l'équipe américaine Rock Racing. Il n'est pas autorisé en février à participer au Tour de Californie en raison de son implication dans l'affaire Puerto. Après un début de saison discret et sans résultat, il remporte le Tour du lac Qinghai en glanant une étape. Il s'agit de son premier succès depuis 2004. Il récidive quelques semaines plus tard en devenant champion des États-Unis sur route[2]. Contrôlé positif à la DHEA début 2009, il annonce le 17 avril mettre un terme à sa carrière.

L'Agence américaine antidopage (USADA) le condamne, le mardi 16 juin 2009, à une suspension de huit ans, suite à ce dernier contrôle positif aux stéroïdes[3]. Une sanction qui met ainsi un terme définitif à la carrière de l'Américain, dépressif depuis 2003[4].

Après le vélo[modifier | modifier le code]

Éloigné du cyclisme, il vit à Boulder, dans le Colorado où il a créé une société d'entraînements personnalisés.

En 2011, au cours d'un interview dans le cadre de l'émission 60 minutes de CBS, il avoue s'être dopé durant sa carrière et déclare avoir vu Lance Armstrong se doper à l'occasion des Tours de France 1999 et 2000. Il choisit aussi de renoncer à sa médaille olympique, qu'il remet au Comité international olympique, via son agence nationale de lutte antidopage[5].

Début septembre 2012 est publié The Secret Race, un livre dont Hamilton et Daniel Coyle sont coauteurs. Hamilton y parle des pratiques dopantes au sein du peloton, incluant celles d'Armstrong[6]. En octobre, l'USADA remet un rapport incriminant Armstrong pour dopage et ce dernier est banni à vie et voit ses sept victoires sur le Tour de France retirées par l'UCI[7]. Hamilton fait partie des témoins ayant participé à l'enquête. Fin novembre, son livre The Secret Race gagne le 'William Hill Sports Book of the Year', un prix littéraire consacrant le meilleur livre sportif de l'année[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : 2e, vainqueur de la 14e étape

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 2004 : abandon, vainqueur de la 8e étape

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tyler Hamilton et Daniel Coyle, The Secret Race, Bantam Books,‎ 2012, 287 p. (ISBN 9780345530417)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eurosport, 1er septembre 2006, Mondiaux: Hamilton absent
  2. « Tyler Hamilton, la tête dans les étoiles  » Cyclismag.com, le 1er septembre 2008
  3. « Hamilton suspendu 8 ans » sur le site d'Europe1, le 16 juin 2009
  4. « Tyler Hamilton, le dépressif  » Cyclismag.com, le 6 juin 2009
  5. « Armstrong se dopait comme tout le monde » raconte Hamilton, 23 mai 2011, lemonde.fr Sport
  6. Renaud Breban, « Tyler Hamilton, un livre, une bataille », sur cyclismactu.net,‎ 8 septembre 2012 (consulté le 30 novembre 2012)
  7. Armstrong, radié à vie, perd ses 7 Tours de France !
  8. Alexandre Mignot, « Le livre d'Hamilton remporte un prestigieux prix », sur cyclismactu.net,‎ 27 novembre 2012 (consulté le 30 novembre 2012)
  9. « Hamilton officiellement déchu de son titre », sur cyclismactu.fr,‎ 10 août 2012 (consulté le 10 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :