Twinkie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Twinkies

Un Twinkie est « une génoise fourrée à la crème » qui a été créée en 1930 par Hostess[1]. Au début du XXIe siècle, la Continental Baking Co. à Kansas City au Missouri en fabrique environ cinq cents millions annuellement. Le Twinkie mesure 10 centimètres sur 2,5 cm, et est habituellement vendu par paquets de deux. Chaque Twinkie contient environ 145 calories.

Comment les Twinkies sont-ils faits ?[modifier | modifier le code]

Ingrédients

  • Farine de blé enrichie - enrichie avec du sulfate ferreux (fer)
  • Vitamines B :
  • Sucre
  • Sirop de maïs
  • Eau
  • Sirop de maïs de haut fructose
  • graisse végétale et/ou animale contenant un ou plusieurs ingrédients suivants :
    • soja partiellement hydrogéné
    • graine de coton ou pétrole de Canola
    • saindoux
    • graisse de bœuf
  • Dextrose
  • Œufs entiers
  • Contient 2 % ou moins de :
    • Fécule de maïs modifiée
    • Gomme de cellulose
    • Lait
    • Levains :
      • Pyrophosphate d’acide de sodium
      • Bicarbonate de soude
      • Phosphate monocalcique
    • Sel
    • Fécule de maïs
    • Farine de maïs
    • Solides de sirop de maïs
    • Mono et diglycérides
    • Lécithine de soja
    • Polysorbate 60
    • Dextrine
    • Caséinate de calcium
    • Lactylate de stearol de sodium
    • Gluten de blé
    • Sulfate de calcium
    • Saveurs normales et artificielles :
      • Couleur de caramel
      • Acide sorbique (pour maintenir la fraîcheur)
      • Couleur supplémentaire (jaune 5, rouge 40)

Le Twinkie a été inventé le par James A. Dewar, alors directeur de boulangerie, en détournant avec succès des moules de shortcake (petite pâtisserie avec des couches de confiture et de biscuit) qui habituellement étaient utilisées seulement pendant la saison des fraises. Les Twinkies, à l’origine, contenaient un remplissage de crème de banane, remplacé par de la crème à la vanille suite à la pénurie de banane provoquée par la Deuxième Guerre mondiale.

Bien que les fabricants n’aient jamais indiqué comment les Twinkies sont faits, le Washington Post écrivit le 15 avril 2005 que « les gâteaux sont cuits au four pendant 10 minutes, puis le remplissage de crème est injecté par trois trous dans le dessus, puis suit un brunissement au four. Le gâteau est renversé avant l’empaquetage, ainsi le fond jaune arrondi devient le dessus. » Hostess était la source implicite de cette information[2].

Twinkies dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Les Twins du Minnesota sont surnommés les « Twinkies » par les supporters, une plaisanterie en référence à la tradition de l’équipe du manque de justesse remontant à leurs jours en tant Washington Senators. Pendant l’interprétation de la pause de la septième manche[Quoi ?], il est traditionnel au Metrodome, le terrain de Minneapolis, où les Twins jouent donc à domicile, de remplacer «l’équipe qui reçoit» par «les Twinkies».
  • Twinkie diet (régime Twinkie) du nutritionniste américain Mark Haub régime a base de consommation de graisses, tel les frites ou le Twinkie[3][réf. à confirmer].
  • Twinkie defense Une défense en cour est dite de twinkie[Où ?][Par qui ?] quand on prétend qu’un certain facteur peu commun (tel que les allergies, le café, la nicotine, ou le sucre) a diminué la responsabilité de la personne accusée du crime et a pour origine le procès de Dan White, qui a été condamné pour avoir tué par balle le maire George Moscone de San Francisco et Harvey Milk, superviseur de la ville. Le psychiatre Martin Blinder avait en effet témoigné que Dan White souffrait de dépression et avait changé ses habitudes alimentaires. Les Twinkie n'ont en fait pas été mentionné lors du procès.

À l'écran[modifier | modifier le code]

  • Dans le film Bienvenue à Zombieland, le but de Tallahassee, l'un des personnages principaux, est de trouver un twinkie, cette viennoiserie lui rappelant "un passé pas si lointain". C'est pour lui une obsession, au point de mettre sa vie en grand danger pour en obtenir.
  • Dans le film (500) jours ensemble, le héros noie son chagrin amoureux en s'enfermant chez lui plusieurs jours avec uniquement du jus d'orange, du whisky Jack Daniel's et des Twinkies.
  • Dans le film S.O.S. Fantômes, une explication scientifique est faite à l'aide d'un Twinkie.
  • Dans le film Half Nelson, une élève explique l'origine de la "Twinkie defense".
  • Dans le film Donnie Darko, Donnie, avec le sarcasme qui le caractérise, conseille à une fille qui veut que sa sœur perde du poids de descendre du canapé et d'arrêter de manger des Twinkies.
  • Dans le film d'animation WALL-E, 700 ans après l'abandon de la Terre par les hommes, WALL-E possède parmi ses collections d'objets un Twinkie qui semble, en effet, intact.
  • Dans le film Paranoïak, Kale, qui est assigné à résidence après avoir frappé un de ses professeurs, fait une pyramide de Twinkies pour passer le temps.
  • Dans la série Buffy contre les vampires (saison 2, épisode 4), Alex enseigne à la momie dont il est tombé amoureux l'art de manger un Twinkie.
  • Dans la série animée Les Griffin, dans l'épisode "Da Boom" (saison 2, épisode 3), on retrouve les Griffin après une attaque nucléaire (causée par le bug de l'an 2000) ayant frappé les Etats-Unis, errant dans le pays à la recherche d'une usine de Twinkie, après l'avoir trouvée, ils peuvent profiter des Twinkies et de leurs longue date de conservation et refondent leur ville d'origine.
  • Dans la série Dexter (saison 4, épisode 6), Debra la sœur de Dexter, consomme régulièrement des Twinkie. Quinn souligne d'ailleurs le fait qu'ils sont impérissables.
  • Dans la série Chuck (saison 2, épisode 1), Jeff doit relever le défi de manger 90 Twinkies en moins de 3 minutes.
  • Dans le film Las Vegas 21 Quand Miles est dans le lit de Ben et qu'il mange un Twinkies
  • Dans le film Piège de cristal Quand Al Powell, un policier en achète plusieurs dans une épicerie, le gérant lui dit qu'il va attraper une indigestion avec tout ces twinkies, Al lui réponds que c'est pour sa femme qui est enceinte.
  • Dans le film Hollow Man le scientifique Sebastien Caine en mange tous les soirs en travaillant sur ses recherches sur l'invisibilité.
  • Dans la série Lost (saison 1, épisode 24), Hugo "Hurley" Reyes parle avec John Locke de ce qu'il peut bien y avoir dans la "trappe", Hurley lui dit en plaisantant qui doit y avoir forcément des twinkies et que ceux-ci peuvent se garder pendant au moins 800 ans. Locke lui répond qu'il aime lui aussi les twinkies.
  • Dans la série de films Die Hard le Sergent Al Powell adore les twinkies et en mange souvent. John McClane lui fait plusieurs réflexions sur sa consommation au cours des différents films.
  • Dans le film Ghost Rider 2 : L'Esprit de vengeance Carrigan fait pourrir tout ce qu'il touche. Bizarrement quand il prend un twinkie, rien ne se passe.
  • Dans l'épisode 5 de la saison 2 de Suits, avocats sur mesure, Rachel plaisante sur le fait que Mike garde des Twinkies dans son bureau. Il répond, en riant, "Qui n'en mange plus ?".
  • En 2007, à l'occasion de la Draft NFL, Will Ferrell réalise une vidéo humoristique publiée sur le site des USC Trojans où il interprète le "légendaire coach Chuck Berry". Il demande à Ryan Kalil, futur centre des Carolina Panthers, de protéger un Twinkie pour s'entrainer à protéger son quaterback.

Utilisation en argot américain[modifier | modifier le code]

Twinkies dans leurs sachet

Twinkie a acquis plusieurs significations d’argot.

Dans l’argot gay, « Twinkie » est utilisé généralement pour décrire un jeune homme attirant, mince et légèrement musclé, avec peu ou pas de poils. C’est l’opposé d’un « ours ».

Le terme « twinkie » pourrait être employé, afin de le critiquer, comme métaphore pour un Asiatique-Américain qui ressemble à un Caucasien (jaune sur l’extérieur, physique, et blanc sur l’intérieur, mentalité), semblable au terme « oreo » pour les Américains-Africains (« bounty » en France). Dans le film Harold et Kumar chassent le burger (Harold and Kumar Go to White Castle), le personnage principal, Harold, est dit Twinkie par ses pairs Asiatique-Américains dû à son manque d’attachement avec ses origines coréennes, sa foi protestante (bien que le christianisme protestant soit répandu en Corée), et son soutien politique au parti républicain. Un synonyme alternatif pour l’usage est « banane ». Il est également de manière péjoratif appliqué à ces personnes qui sont moitié-Asiatiques et moitié blanc.

Parmi les Américains indigènes, un « twinkie » est une personne qui croit d’une manière écœurante et artificielle en les religions indiennes ou qui prétend être Américain indigène pour des buts frauduleux.

La journaliste de TV Linda Ellerbee, dans les paragraphes d’ouverture de son autobiographie définit un « twinkie » comme le genre de journaliste sans nouvelles et qui ne comprend pas entièrement les nouvelles qui lui sont rapportées, se citant comme exemple.

Un « twinkie » est également employé dans les communautés canadiennes occidentales de la jeunesse de rue pour décrire un membre d’un environnement familial stable qui a pourtant choisi de vivre une vie d’enfant de rue sans nécessité. Le terme « mark » est employé souvent de la même manière.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Agence France-Presse, « En bref - Le Twinkie menacé », Le Devoir,‎ 12 janvier 2012 (lire en ligne)
  2. (en)Twinkies, 75 Years And Counting, Washington Post, page F01, 13 avril 2005
  3. only-apartments.fr