Twarab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le twarab — appelé ainsi aux Comores, et appelé taarab à Zanzibar — est un concours de chant. Ce terme provient de la racine arabe طرب signifiant joie par la musique[1].

Tandis que des musiciens jouent des thèmes improvisés sur des airs connus, les chanteurs improvisent des paroles, le plus souvent ironiques et pleines d'esprit, prétexte à toutes les moqueries, mais aussi, à transmettre divers messages codés aux oreilles qui savent entendre. Les performances viennent autant du chanteur que du musicien.

Alors qu'aujourd'hui, à Zanzibar, les taarabs n'ont rien perdu de leur esprit caustique d'antan, aux Comores, les twarabs sont le plus souvent organisés dans les mariages et comportent des paroles écrites pour la circonstance.

Les femmes y sont également admises et peuvent chanter.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mohamed El-Mohammady Rizk, de la femme dans Taarab: l'art du spectacle en Afrique de l'Est / Frankfurt am Main: Peter Lang, 2007