Turul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Turul
Le Turul, art magyar, Hongrie, IXe siècle.
Le Turul, art magyar, Hongrie, IXe siècle.
Résidence Világfa
Mythes Honfoglalás
Famille

Le Turul ([ˈtuɾul]) est l'oiseau mythologique le plus important du mythe de l'origine des Magyars. Dans la mythologie hongroise, il est un messager de Dieu, lequel se trouve au sommet du Világfa (« l'arbre du monde ») avec les autres esprits des enfants à naître sous la forme d'oiseaux.

Cet oiseau est un mélange d'aigle et de faucon. Le nom turul est d'origine turque ancienne et est apparenté au turc moderne tuğrul, toğrul « faucon ».

Légende[modifier | modifier le code]

Représentations[modifier | modifier le code]

Trois statues d'une envergure de quinze mètres étaient installées dans l'ancien territoire du Royaume de Hongrie. Le seul exemplaire encore en place se situe sur une colline dominant Tatabánya, les deux autres ayant été détruits durant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit de la statue de bronze la plus grande d'Europe centrale. Il reste 195 répliques de statues de Turuls en Hongrie dont la plus connue trône au château de Buda. Il en existe également partout où vivent des minorités magyares d'outre-frontières : 48 en Transylvanie, 8 en Slovaquie, 5 en Ukraine, 7 en Voïvodine et une en Autriche. Le turul est désormais associé à l'imaginaire nationaliste de la droite et l'extrême-droite hongroise. Les différentes représentations de l'oiseau mythique ornent souvent les badges et productions graphiques des organisations identitaires hongroises.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :