Turcs d'Allemagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Turcs d'Allemagne sont les immigrés (et leurs descendants) venus de Turquie à partir des années 1960. Le 30 octobre 1961, en plein « miracle économique » (Wirtschaftswunder), la République fédérale d'Allemagne et la Turquie signaient à Bad Godesberg une convention sur le recrutement de main d'œuvre. Dix ans plus tard, 652 000 Turcs vivaient en Allemagne.

En 2009, 1 658 083 citoyens turcs vivaient en Allemagne[1] tandis que les citoyens allemands d'origine turque étaient 2 502 000[2].

Ils vivent principalement dans l'ouest de l'Allemagne, notamment en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans le Bade-Wurtemberg et en Bavière, et sont nombreux dans des villes comme Munich, Cologne, Francfort-sur-le-Main, Stuttgart, Düsseldorf ou encore Duisbourg. Dans l'est du pays, les Turcs d'Allemagne sont surtout nombreux à Berlin, notamment dans le quartier de Neukölln et dans l'arrondissement de Mitte.

Citoyens turcs résidants en Allemagne (jusqu'en 1990 seulement en RFA)[modifier | modifier le code]

Drapeau inofficiel germano-turc
année population
1961 6 800
1971 652 000
1981 1 546 000
1991 1 780 000
1998 2 110 000
1999 2 054 000
2001 1 998 534 (dont 746 651 nés en Allemagne)
2004 1 764 318
2007 1 713 551
2010 1 629 480
2013 1 549 808

Turcs célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de)Website des Statistischen Bundesamts: 1.607.161 türkische Staatsbürger am 31. Dezember 2011 - Quelle: Ausländerzentralregister (AZR).
  2. (de) Migrationsbericht des BAMF 2009, S. 219, pdf-Dok. 5,0 MB, abgerufen am 23. Februar 2013.

Articles connexes[modifier | modifier le code]