Turbovoile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Rotorschiff "Buckau" de Flettner, devant Kiel en 1924, animé par deux cyclindres qui sont l'ancêtre des turbovoiles du Commandant Cousteau.
L'Alcyone et ses deux turbovoiles.

Une turbovoile est un système de propulsion éolien destiné principalement à la navigation maritime, inspiré de l'effet Magnus.

Le premier essai d'un système utilisant l'effet Magnus, est celui de l'Allemand Anton Flettner. Il a été réalisé dans les années 1920 sur le Buckau, navire animé par la force développée par deux grand cylindres verticaux en rotation montés sur le pont.

Le Commandant Cousteau a dérivé de ce principe celui de la turbovoile, utilisée sur son bateau le Moulin a vent puis sur l'Alcyone.

Ce système n'utilise pas l'effet Magnus à proprement parler. La turbovoile n'est pas un cylindre tournant. C'est en réalité une voile épaisse ayant de ce fait une portance très supérieure à une voile classique. Elle présente une forme ovoïde et est prolongée par un volet mobile permettant de former un intrados et un extrados. Cette voile doit être orientée en fonction de la direction du vent tout comme une voile classique.

Le profil épais de cette voile créerait naturellement des turbulences du côté de l'extrados, perturbant considérablement son fonctionnement, mais un système d'aspiration interne à la voile et masqué ou démasqué par le volet, évite la formation de ces turbulences, d'où le terme turbo.

Il était prévu d'équiper la Calypso II avec ce système mais ce navire n'est resté qu'à l'état de projet.

Turbovoile: la base

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]