Turbo (finance)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turbo.

Un Turbo est un actif financier, appartenant à la catégorie des produits à effet de levier[1]. Grâce à son effet de levier aussi appelé élasticité, le prix du produit évolue suivant des oscillations supérieures à celles du sous-jacent.

Quel est l’intérêt des Turbos ?[modifier | modifier le code]

Les Turbos sont des produits destinés à des investisseurs désirant amplifier les variations d’un sous-jacent à la hausse comme à la baisse. Leur prix est très peu sensible à la volatilité du sous-jacent ou au temps[2].

Historique des Turbos[modifier | modifier le code]

Les premiers Turbos ont fait leur apparition en Allemagne vers 2001 avant de s’installer sur le marché français en 2003. En 2012 les principaux émetteurs de ce type de produits sont : Barclays, Citibank et Commerzbank.

Fonctionnement d'un turbo[modifier | modifier le code]

Les Turbos ont deux principales caractéristiques[3] : un prix d’exercice et une barrière désactivante.

  • Le prix d’exercice ou strike permet de déterminer la valeur du Turbo.
  • La barrière désactivante comme son nom l’indique, représente le seuil de désactivation du produit et peut être touchée à tout moment pendant les horaires de cotation du sous-jacent. Lorsque le sous-jacent atteint le niveau barrière, le produit est désactivé prématurément et ne peut plus être échangé.

Types de Turbos[modifier | modifier le code]

Il existe différents types de Turbos : des Turbos à échéance qui disposent d’une date de maturité, les Turbos sans maturité appelés Turbos illimités ou Turbos open-end. Les Turbos illimités peuvent avoir un niveau barrière différent du strike (illimités) ou une barrière égale au strike (illimités BEST : Barrier Equal Strike).

Type de Turbo Turbo Classique Turbo illimité Turbo illimité BEST
Barrière désactivante Fixe Mise à jour mensuelle en fonction des taux d’intérêts et à tout moment en cas de détachement de dividendes Mise à jour quotidienne en fonction des taux d’intérêts et à tout moment en cas de détachement de dividendes
Prix d'exercice Egal à la barrière désactivante et fixe Différent de la barrière désactivante. Mise à jour quotidienne en fonction des taux d’intérêts et à tout moment en cas de détachement de dividendes Egal à la barrière désactivante. Mise à jour quotidienne en fonction des taux d’intérêts et à tout moment en cas de détachement de dividendes
Risque de gap Impact faible sur le prix du Turbo Impact presque nul sur le prix du Turbo Impact très faible sur le prix du Turbo
Valeur de remboursement Non Dans la plupart des cas Non

Évolution des prix des Turbos[modifier | modifier le code]

Le prix des Turbos évolue en fonction des variations du sous-jacent. Le calcul de sa valeur intrinsèque est simple : Valeur intrinsèque Turbo = (Cours du sous-jacent – Strike)/ Parité/Parité devise (pour un sous-jacent qui cote dans une devise autre que l’euro) À cette valeur intrinsèque, s’ajoute la prime de risque de gap ou « buffer », qui a un impact très faible sur le prix total du produit. Le gap (écart en anglais) est un écart significatif du prix d’un sous-jacent entre deux cotations successives et peut causer des pertes importantes. C’est pourquoi l’émetteur ajoute une prime de risque à la valeur intrinsèque du Turbo. L’effet de levier auquel est soumis le prix du Turbo se calcule de la façon suivante : cours du sous-jacent / (Prix du produit x Parité x Parité devise).

Exemples[modifier | modifier le code]

Considérons un Turbo illimité Call parité 10 sur un sous-jacent qui cote 120€, le Strike est de 95€ et la barrière 105€. La valeur intrinsèque du Turbo est de (120-95)/10 = 2,5€. Si le sous-jacent cote 103€ au cours d’une séance boursière, la Turbo sera désactivé et l’investisseur recevra une valeur maximale de remboursement de (103-95)/10=0,8€

Si on considère plutôt un Turbo BEST Call parité 10 sur un sous-jacent qui cote 100€, le Strike et la barrière à 80€. La valeur intrinsèque du Turbo est de (100-80)/10=2€ et son effet de levier est 100 / (2 x 10) = 5. Si le cours du sous-jacent passe à 110€, la valeur intrinsèque du Turbo sera de (110-80)/10=3€. Pour 10 % de variation du sous-jacent, le Turbo a augmenté de l’ordre de 50 %.

Structuration des Turbos[modifier | modifier le code]

Un Turbo Call se structure tout simplement comme l’achat d’un actif sous-jacent, financé à hauteur du strike par l’émetteur. Inversement un Turbo Put se structure comme une vente à découvert d’un actif sous-jacent.

Turbo
Financement de l'achat du sous-jacent

Sur le schéma ci-dessus, on constate que pour acheter une unité du sous-jacent il faudrait payer 5 fois le prix d’un Turbo. En achetant un Turbo, l’investisseur ne contribue que pour une infime partie de l’investissement, c’est l’émetteur qui finance le reste (le niveau strike). De ce fait un taux d’intérêt va être appliqué au prix d’exercice et à la barrière qui s’apprécient au fil du temps pour les Turbos illimités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]