Turbo-alternateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue en coupe d'une turbine hydraulique couplée à un générateur électrique.
A Générateur
B Turbine
1 Stator
2 Rotor
3 Vannes réglables
4 Pales de la turbine
5 Flux d'eau
6 Axe de rotation (arbre)

Un turbo-alternateur est l'accouplement d'une turbine et d'un alternateur en vue de transformer la puissance mécanique d'un fluide en mouvement, puis en électricité.

Le fluide exploité peut être liquide, comme l'eau d'une rivière pour une centrale hydroélectrique, ou gazeux, comme la vapeur produite par une centrale nucléaire.

De telles centrales comprennent généralement plusieurs turbo-alternateurs.

Un peu de physique[modifier | modifier le code]

La puissance mécanique d'un fluide s'exprime par le produit du débit volumique entrant par la différence de pression entre deux points de son écoulement (l'entrée et la sortie du système observé)[1].

La puissance électrique récupérable est minorée à raison du rendement global du système. Ce rendement global dépend non seulement du rendement propre de la turbine[2], autrement dit son aptitude à transférer la puissance du fluide à l'arbre de transmission, mais aussi des pertes de puissance indésirables telles que perte de charge du fluide, frottements mécaniques et électriques notamment qui dégradent l'énergie mécanique en chaleur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'utilisation des unités du système international, à savoir respectivement le mètre cube par seconde (m3/s) et le pascal (Pa), permet d'obtenir directement la puissance en watts (W).
  2. Le rendement propre de la turbine ne peut qu'être inférieur à 1 puisque le fluide doit conserver une partie de sa puissance pour s'en échapper.