Turan Dursun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Turan Dursun (19344 septembre 1990) a été un imam puis un mufti en Turquie avant de devenir athée en étudiant l'histoire des religions monothéistes. Turan Dursun a écrit de nombreux ouvrages à propos de la religion, incluant des passages originaux en arabe et leur traduction et sens en turc. Il était un critique ouvert de la religion et a été fréquemment menacé par les fondamentalistes.

Il a été assassiné devant sa maison a Istanbul. Ses écrits et sa librairie furent détruits et un livre islamique, n'appartenant pas à Dursun, fut laissé sur son lit.

Années en tant que mufti[modifier | modifier le code]

Après avoir passé les examens nécessaires pour devenir mufti, Turan Dursun n'a pas pu le devenir officiellement car il n'avait pas de diplômes d'école primaire. Turan Dursun a pu obtenir rapidement les examens d'école primaire sans assister à l'école, il obtient le statut de mufti en 1958.

Pendant qu'il fut mufti de Sivas, Turan Dursun a commencé à s'établir comme un mufti d'un style différent. En utilisant sa position, il a initié de nombreux projets de développement :

  • A organisé 50 plantations d'arbres dans les différents villages de Sivas
  • A réussi a remplacer un projet de centre de logement pour mufti en la construction d'un hôpital
  • A collecté du blé des villages en tant qu'aide pour le projet d'hôpital
  • A donné de l'importance à l'instruction non religieuse des imams, à travers le cinéma et l'assistance à des conférences
  • A facilité l'émission de diplômes pour les imams par le ministère de l'éducation
  • A autorisé les imams à rendre hommage à Mustapha Kemal Athatürk (la première fois par le clergé islamique)
  • A mis la pression sur le maire de Sivas pour résoudre les problèmes de tarification de l'approvisionnement en eau.

Sa carrière de mufti s'acheva en 1966.

Liens externes[modifier | modifier le code]