Tunnel de la Traversette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tunnel de la Traversette
Entrée du tunnel côté italien
Entrée du tunnel côté italien

Altitude entre 2 600 et 2 915 mètres
Mode de transport muletier, piéton
Début des travaux 1479
Ouverture à la circulation 1480
Coordonnées 44° 42′ 44″ N 7° 03′ 59″ E / 44.712098, 7.066374 ()44° 42′ 44″ Nord 7° 03′ 59″ Est / 44.712098, 7.066374 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Tunnel de la Traversette

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Tunnel de la Traversette

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Tunnel de la Traversette

Le tunnel de la Traversette ou Pertuis du Viso (en italien: Buco di Viso, Përtus dël Viso en piémontais) est un tunnel à la frontière italo-française. Il a été construit entre juin 1479 et novembre 1480. Il est considéré comme la première percée alpine.

Présentation[modifier | modifier le code]

Non loin des pentes du mont Viso se trouve le Tunnel de la Traversette appelé également le Pertuis du Viso, sous le col de la Traversette[1] : il s'agit du premier tunnel creusé sous les Alpes, à la fin du XVe siècle, entre 2 915 et 2 900 m d'altitude (galerie en pente vers le côté piémontais). Cet ouvrage a été réalisé à l'initiative de Ludovico II, marquis de Saluces, pour relier la Provence et le Dauphiné à son marquisat, et en particulier sécuriser la route du sel (extrait des salines de l'étang de Berre). Ce projet, présenté au Parlement de Grenoble, a reçu l'aide du roi de France, Louis XI, du marquis de Montferrat et du seigneur de Provence. Achevé en 1480, après deux années de travaux, il a été dimensionné de manière à permettre le passage d'un mulet bâté et d'un homme courbé. L'emprunter permet d'éviter de franchir le col de la Traversette, à 2947 mètres d'altitude.

Sur le plan économique, il permet de réduire de trois jours le trajet de Grenoble à Saluces, en évitant le Duché de Savoie qui contrôle alors le col du Mont-Cenis, ce qui favorise le commerce. Les caravanes reliant la Provence à Turin gagnent jusqu'à trois semaines par rapport à l'itinéraire sud qui emprunte le col de Montgenèvre. Ce tunnel, d'une longueur de 75 mètres environ, est encore praticable de nos jours. Il a été rouvert en 1907.

Réouverture du tunnel en 1907.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de la Culture, Inventaire général du patrimoine culturel. Tunnel dit le Pertuis du Viso [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]