Tunnel de Sasago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tunnel de Sasago
Vue des deux tubes du tunnel côté Tokyo en 2009.
Vue des deux tubes du tunnel côté Tokyo en 2009.

Type Tunnel routier bitube
Nom officiel 笹子トンネル
Exploitant Central Nippon Expressway Company
Itinéraire Autoroute Chūō
Traversée Alpes japonaises
Pays Drapeau du Japon Japon
Longueur du tunnel 4 784 m
Nombre de tubes 2
Nombre de voies par tube 2
Début des travaux Ōtsuki, préfecture de Yamanashi
Fin des travaux Kōshū, préfecture de Yamanashi
Ouverture à la circulation 1977
Coordonnées 35° 37′ 16″ N 138° 47′ 34″ E / 35.621111, 138.792778 ()35° 37′ 16″ Nord 138° 47′ 34″ Est / 35.621111, 138.792778 ()  

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Tunnel de Sasago

Le tunnel de Sasago (笹子トンネル, Sasago Tonneru?) est un tunnel routier du Japon situé à l'ouest de Tokyo et de Sasago, dans la préfecture de Yamanashi, sur l'autoroute Chūō. D'une longueur de 4,7 kilomètres, il permet de traverser une montagne des Alpes japonaises.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le tunnel est composé de deux tubes comportant chacun deux voies de circulation, d'une longueur respective de 4 784 mètres en direction de Tokyo et 4 717 mètres en direction de Nagoya.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le double tunnel est ouvert à la circulation en 1977.

Le 2 décembre 2012 vers h (Heure normale du Japon), près de 150 panneaux de béton constituant le plafond s'effondrent dans le tube en direction de Tokyo. Ils écrasent trois véhicules, dont une camionnette transportant six personnes qui prend feu, et en bloquent plusieurs autres. L'accident provoque la mort de neuf personnes[1] et entraîne la fermeture du tunnel pour une durée indéterminée.

Les panneaux en question font vingt centimètres d'épaisseur et pèsent 1,2 tonne chacun. L'effondrement a lieu à deux kilomètres de la sortie dans le tube en direction de Tokyo et sur ​​une longueur de cinquante à soixante mètres[2].

Vue en 3D d'une section intacte du tunnel.
Vue en 3D d'une section du tunnel avec les panneaux du plafond effondrés.
Vue des deux tubes du tunnel côté Nagoya en 2009.
Vue de l'intérieur du tunnel en 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Effondrement d'un tunnel au Japon : le bilan continue de s'alourdir », Le Parisien,‎ 2 décembre 2012 (lire en ligne)
  2. (en) « Japan Sasago tunnel: Collapse traps cars », BBC,‎ 2 décembre 2012 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :