Tunisair Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tunisair Express

Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
UG TUX Tunexpress
Repères historiques
Date de création 1er août 1991
Généralités
Basée à Aéroport international de Tunis-Carthage
Taille de la flotte 3 ATR 72 et 1 CRJ 900
Nombre de destinations 18
Siège social 10, rue de l'Artisanat
Z.I. Charguia II
2035 Tunis-Cartage
Société mère Tunisair
Effectif 267 (2007)
Dirigeants Khaled Chelly (directeur général a.i.)
Site web www.tunisairexpress.com.tn

Tunisair Express (code AITA : UG, code OACI : TUX), nom commercial de la Société des lignes intérieures et internationales, est une compagnie aérienne tunisienne fondée le 1er août 1991. Elle est une filiale de la compagnie nationale Tunisair mais acquiert son autonomie dans tous les domaines d'activités en mars 1992.

Elle se limite dans un premier temps aux lignes intérieures tunisiennes (elle reste la seule compagnie à exploiter le réseau domestique). Mais, ayant obtenu l'autorisation d'opérer sur le monde entier en 2000, elle élargit ses activités pour englober des liaisons internationales à destination de dix aéroports situés notamment au sud de l'Italie et à Malte.

Elle a transporté un total de six millions de passagers entre 1992 et 2008 dont 300 000 en 2008.

Dénominations commerciales[modifier | modifier le code]

À l'origine, elle est connue en français sous le nom de Tuninter, donnant littéralement en arabe « lignes intérieures » (الخطوط الداخلية) dans les années 1990 puis « lignes internationales » (الخطوط الدولية) dans les années 2000, avant de prendre celui de Sevenair (Compagnie Aérienne Sevenair Tunisie), littéralement « aviation du sept » (طيران السابع) le 7 juillet 2007 (7/7/7). En mars 2011, suite à la chute du régime de Zine el-Abidine Ben Ali, la compagnie est renommée Tunisair Express[1].

Logos[modifier | modifier le code]

Destinations[modifier | modifier le code]

La compagnie relie Tunis aux aéroports de Djerba (quatre vols par jour qui constitue sa principale ligne), Sfax, Tozeur, Gafsa, Gabès et Tabarka, outre une ligne entre Monastir et Tabarka en été. Elle dessert également Tripoli au départ de Tunis, Monastir, Sfax et Djerba ; Palerme au départ de Tunis (également Monastir en été) ; Malte au départ de Tunis (Monastir en été). Elle effectue une quarantaine de vols par semaine avec quatre appareils de petites capacités (70 à 88 sièges).

Elle développe également une activité charter localisée principalement sur les régions du sud de l'Italie et de la France, sur la République tchèque, l'Algérie, la Libye et Malte.

La compagnie opère également des vols en franchise pour le compte de la compagnie Tunisair, notamment avec son CRJ 900.

Appareils[modifier | modifier le code]

Type d'appareil Nom de baptême Passagers Immatriculation
ATR 72 Taher Hadded 70 sièges TS-LBC
ATR 72 Hannibal 70 sièges TS-LBE
ATR 72 Hasdrubal 70 sièges TS-LBD
CRJ 900 Didon 88 sièges TS-ISA

La compagnie a consolidé sa flotte par deux nouveaux avions durant l'été 2007 : un ATR 72-500 de 70 places le 7 juillet (nom de baptême Hasdrubal) et un CRJ 900 de 88 places (nom de baptême Didon), commandé auprès de Bombardier Aéronautique, le 25 juillet.

Vue du TS-LBE (Hannibal)

La compagnie a ensuite reçu le 3 juin 2008 un nouvel ATR 72-500 (nom de baptême Hannibal), ce qui porte sa flotte à quatre appareils en propriété. Par ailleurs, son ATR 42 a été définitivement cédé à Mauritania Airways (filiale de Tunisair) le 27 mai 2008.

Incidents[modifier | modifier le code]

Le 6 août 2005, le vol 1153 — un avion charter de type ATR 72 avec 35 passagers italiens et quatre membres d'équipage tunisiens à son bord — effectue un amerrissage d'urgence au nord de la Sicile. 16 des 39 personnes sont mortes dont trois ne sont pas retrouvées, les 23 autres (dont deux membres d'équipage) ayant pu s'extraire de l'appareil dont les ailes flottaient à la surface de la mer.

Le 22 juin 2007, un ATR 72 de la compagnie fait-demi tour, quinze minutes après avoir décollé de l'aéroport de Djerba à destination de Tunis, en raison de l'étouffement de l'un de ses moteurs[2]. Une personne en contact avec un passager aurait indiqué que l'incident avait provoqué la panique à bord mais que le commandant était parvenu à sauver l'avion.

Le 2 septembre 2012, 36 heures de retard sont constatés sur un vol reliant Djerba à Nantes[3] lors d'un retour de vacances : l'avion de la compagnie aurait dû atterrir le 2 septembre à 22 h 15, hors les 87 passagers sont finalement arrivés le 4 septembre à 4 h 30. La compagnie l'explique par une panne technique suivie de l'absence d'un avion de substitution[4]. Le 10 septembre, le directeur général Hatem Moatamri est démis de ses fonctions et remplacé par Khaled Chelly à titre intérimaire[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Sevenair devient officiellement Tunisair Express », Business News, 8 mars 2011
  2. « Tunisie. Un vol intérieur fait demi-tour peu après son décollage de Djerba », Agence France-Presse, 22 juin 2007
  3. (fr) « Retour de vacances : 36 heures de retard sur un vol Djerba-Nantes », Le Point, 4 septembre 2012
  4. (fr) « Retard de 36 heures sur un vol vers Nantes, Tunisair Express s'explique et s'excuse », Business News, 4 septembre 2012
  5. (fr) « Chelly aux commandes de Tunisair Express », Destination Tunisie, 10 septembre 2012

Lien externe[modifier | modifier le code]