Tumulus de Dissignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tumulus de Dissignac
Image illustrative de l'article Tumulus de Dissignac
Vue générale de l'édifice
Présentation
Chronologie 4700 - 4500 av. J.-C.
Type Tumulus
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Caractéristiques
Matériaux Pierres
Décor Gravures chambre A
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 14″ N 2° 16′ 46″ O / 47.27056, -2.27944 ()47° 16′ 14″ Nord 2° 16′ 46″ Ouest / 47.27056, -2.27944 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Commune Saint-Nazaire

  Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Tumulus de Dissignac

  Géolocalisation sur la carte : Saint-Nazaire

(Voir situation sur carte : Saint-Nazaire)
Tumulus de Dissignac

Le tumulus de Dissignac est un monument mégalithique situé sur la commune de Saint-Nazaire à environ 5 kilomètres à l’ouest du centre-ville, dans le département de la Loire-Atlantique. Le site est également appelé la Bosse de la Prière. Construit vers 4700-4500 ans avant notre ère, ce monument funéraire date de la période néolithique et, pour comparaison, est plus ancien que les Pyramides d'Égypte.

D’une circonférence de 120 mètres, il possède un diamètre de 28 mètres et une hauteur de 3,20 m[1].

Ce tumulus est composé de deux chambres funéraires. Deux allées parallèles, longues d’environ 11 mètres, mènent chacune à des chambres dolméniques. Les deux entrées étant orientées sud-est. Ces chambres sont recouvertes d’un cairn, constitué d’énormes pierres, de terre et ceinturé par quatre murs concentriques, en pierres sèches, étagés en gradins. Les dalles utilisées pour la construction du tumulus ne proviennent pas du site même, mais ont été déplacées sur 4 kilomètres au moins, depuis la côte où l’on trouve la même sorte de granite.

Découvert en 1873, le tumulus a fait l’objet de plusieurs fouilles archéologiques (réalisées entre autres par Jean L'Helgouach dans les années 1970-80). Celles-ci ont permis de déterminer deux étapes dans sa construction. Vers 4700 avant JC, deux dolmens auraient été construits côte à côte. Puis dans une seconde phase, le monument aurait été agrandi avec l’allongement des couloirs vers 4500 av. J.-C.[2]. Les fouilles ont également révélé de nombreuses poteries (du Mésolithique) ainsi que des symboles gravés au plafond des chambres. Dans l’une des chambres, une dalle de couverture est ornée de symboles gravés représentant entre autres des crosses et des haches emmanchées. Des symboles similaires sont visibles dans les tombes à couloir du Morbihan. Les poteries retrouvées permettent de penser que le site fut occupé de façon continue entre 4500 et 3500 av. J.-C.[3].

Le tumulus de Dissignac est parfois considéré comme un des plus beaux monuments mégalithiques de France.[réf. nécessaire]

Propriété de l'État, le Tumulus de Dissignac est classé monument historique depuis 1887[1]. Il est géré par l'Écomusée de Saint-Nazaire.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Presqu'île de Guérande et la Brière, de Laurence Vilaine, Éditions Ouest-France, 1997, p. 12.
  2. D'après (en) comp-archaeology.org
  3. D'après Guide-Bretagne.com

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]