Tullow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tullow
An Tulach
Administration
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Leinster
Comté Comté de Carlow
Démographie
Population 3 048 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 52° 48′ 01″ N 6° 44′ 13″ O / 52.8003, -6.7369 ()52° 48′ 01″ Nord 6° 44′ 13″ Ouest / 52.8003, -6.7369 ()  
Altitude 95 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Tullow

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Tullow

Tullow (An Tulach en irlandais) est une ville du comté de Carlow en République d'Irlande.

La ville de Tullow compte 3 048 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tullow est une ville traversée par la rivière Slaney mais qui s'est d'abord développée à l'Est de celle-ci.

Sur l'autre rive,Raymond le Gros (en), l'un des chevaliers Cambro-Normand qui participa à l'invasion normande de l'Irlande s'était octroyé, entre autres[N 1] , la baronnie de Forth[1] où il érigea une motte castrale, dite de « Castlemore » (2 kilomètres à l'ouest de Tullow) [N 2], avant la fin du XIIe siècle[3]. Cette baronnie appelée également pays des O'Nollan's[4] s'étendait du Sud-Est de Carlow en descendant vers Leighlinbridge, délimitée à l'est par la rivière Slaney. Castlemore étant mentionné à cette époque sous le nom de Fothered[5]. Puis en 1315, des Augustins se sont installés sur la berge Ouest de cette rivière grâce à une donation de Simon Lumbard et de Hugh Tallon et y ont fondé une abbaye[N 3],[7].

Sur la rive Est, Theobald Walter (en), a reçu le fief de Tullow (Tullophelim) comprenant un manoir[8] et où il y avait déjà un château[9]. Cette donation émane directement de Jean sans Terre et se situe vers l'année 1192[10].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Margaret Murphy, « Tullow - from Medieval Manor to Market Town », dans Thomas McGrath, Carlow: history & society : Interdisciplinary Essays on the History of an Irish County, Geography Publications,‎ 2008, 1070 p. (ISBN 978-0-9066-0238-6, résumé), p. 235-258
  • (en) Eric St. John Brooks, Knights' Fees in Counties Wexford, Carlow and Kilkenny, 13th-15 Century : With Commentary, Stationery Office,‎ 1950, 306 p. (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes:

  1. Également la baronnie (en) d'Idrone (pays des O'Ryan's)à l'Ouest de celle de Forth[1]. Grâce à son mariage avec Basilia de Clare, sœur de Richard FitzGilbert de Clare, lord du Leinster.
  2. Cette motte castrale se trouve au Nord du lieu-dit « Castlemore » sur la route qui relie Tullow à Carlow. 52° 48′ 34″ N 6° 46′ 21″ O / 52.80949, -6.77253 (Castlemore Moat, Co. Carlow, Ireland)[2].
  3. 52° 48′ 04″ N 6° 44′ 15″ O / 52.80113, -6.73749 (Castlemore Moat, Co. Carlow, Ireland)[6].
  4. D'après l'ouvrage d'Eric St.John Brooks. cf. St. John Brooks 1950, p. 79-80.

Références:

  1. a et b (en) Edmund Curtis, A History of Medieval Ireland : From 1086 to 1513, Routledge,‎ 2012 (1re éd. 1923), 433 p. (ISBN 978-0-4155-2596-1, lire en ligne), p. 71
  2. (en) Ordnance Survey Ireland, « Castlemore Moat, Comté de Carlow sur une Carte de l'Ordnance Survey Ireland (carte historique 25 inch) »
  3. (en) Goddard H. Orpen, « The Castle of Raymond Le Gros at Fodredunolan », The Journal of the Royal Society of Antiquaries of Ireland, vol. 36, no 4,‎ 1906, p. 368-382 (lire en ligne)
  4. (en) John Nolan et Art Kavanagh, O'Nolan: The History of a People, Irish Family Names,‎ 2000, 360 p. (ISBN 978-0-9538-4850-8, résumé), p. 1-2
  5. (en) M. C. Lyons, Manorial Administration and the Manorial Economy of Ireland, c. 1200 - c. 1377, Dublin, Trinity College,‎ 1984 (résumé), p. 54
  6. (en) Ordnance Survey Ireland, « Site of Abbey, Tullow, Comté de Carlow sur une Carte de l'Ordnance Survey Ireland (carte historique 25 inch) »
  7. (en) Samuel Lewis, A Topographical Dictionary of Ireland, vol. II,‎ 1849 (lire en ligne), p. 608
  8. Curtis 2012, p. 157
  9. Murphy 2008, p. 239
  10. St. John Brooks 1950, p. 79

Autres projets[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :