Tueur sans gages

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tueur sans gages est une pièce de théâtre en trois actes d'Eugène Ionesco publiée en 1958 et représentée en français pour la première fois, dans une mise en scène de José Quaglio, au Théâtre Récamier le 27 février 1959[1]. La nouvelle du même nom (du recueil La Photo du colonel) constitua le point de départ de cette pièce.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tueur sans gages commence comme un conte de fées, se poursuit comme un drame policier et se termine sur une tragédie.

Le conte de fées, c'est la découverte par Bérenger de la « cité radieuse », merveilleux quartier de sa ville construit pour le confort de ses résidents, où il retrouve un instant le soleil de son enfance ; le drame policier, c'est la présence dans cette cité d'un assassin qui tue chaque jour plusieurs habitants et que Bérenger, qui compte sur l'aide de la police, veut faire arrêter ; la tragédie, c'est la poursuite de plus en plus solitaire de Bérenger, que tous abandonnent, et qui finit par se trouver devant le monstrueux tueur borgne qui lève sur lui son couteau.

Distribution[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. La pièce avait été créée en allemand à Darmstadt le 14 avril 1958, sous le titre Mörder ohne Bezahlung.