Tuchola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tuchola (homonymie).
Tuchola
Blason de Tuchola
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Couïavie-Poméranie
Maire Tadeusz Kowalski
Code postal 89-500
Indicatif téléphonique international +(48)
Immatriculation CTU
Démographie
Population 13 962 hab. (2005)
Densité 790 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 34′ 00″ N 17° 52′ 00″ E / 53.566667, 17.86666753° 34′ 00″ Nord 17° 52′ 00″ Est / 53.566667, 17.866667  
Superficie 1 768 ha = 17,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Tuchola

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Tuchola

Tuchola (en allemand Tuchel) est une ville de Pologne d'environ 14 000 habitants. Située à 70 kilomètres de Bydgoszcz (Bromberg), elle est l'une des plus vieilles villes de Poméranie.

Elle possède un club de go.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le camp de prisonniers de guerre de Tuchola, 1919.

Un camp de prisonniers de guerre est établi près de la ville par l'Allemagne impériale pendant la Première Guerre mondiale. Après que Tuchola ait été transféré à la Pologne en 1920 à la suite du traité de Versailles, de nombreux prisonniers soviétiques capturés durant la guerre russo-polonaise y sont internés, avant son démantèlement en 1923.

Pendant la campagne de Pologne en 1939 lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville et sa forêt environnante furent le théâtre d'une bataille pour son contrôle entre les Polonais et les Allemands du 1er au 5 septembre 1939. Sous l'occupation allemande, les SS de Hans Kammler et de Walter Dornberger réalisent plusieurs essais de missiles de V2 (107 au total) dans la forêt de Tuchola[1].

Découverts par l'Armia Krajowa, le site sera bombardé à plusieurs reprises par les aviations alliées avant que Tuchola soit libérée en janvier 1945 lors de la progression de l'Armée rouge.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Heidekraut - German test range for production V-2 missiles, consulté le 25 février 2013

Lien externe[modifier | modifier le code]