Tube acoustique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tube acoustique pour communiquer avec la salle des machines du brise-glace à vapeur Stettin (1933).

Un tube acoustique ou tuyau acoustique est un moyen de transmission de la voix, l'ancêtre de l'interphone.

Un tube conduisant les ondes de pression du son[1] relie deux cornets placés aux extrémités. On y parle alternativement dans un sens puis dans l'autre. Les extrémités peuvent également être équipées d'un sifflet pour attirer l'attention lors d'un appel (l'ancêtre de la sonnerie du téléphone).

Ce dispositif fut d'utilisation courante dans les navires, les bonnes maisons, les entreprises et même pour communiquer avec le chauffeur des automobiles jusqu'au début du XXe siècle (bien qu'on en trouve dans certains ouvrages de la Ligne Maginot).

Histoire[modifier | modifier le code]

Tube acoustique à front de rue pour la communication entre le seuil de porte et l'intérieur de la maison. Bruxelles, (2014).

C'est le 1er juin 1782 que Condorcet présente à l'Académie des Sciences, Dom Gauthey, moine cistercien de 25 ans. Celui-ci prétend pouvoir transmettre la voix à 13 lieues par un procédé gardé secret. Louis XVI voulu que le procédé fut soumis à l'expérience proposée par Condorcet. Elle se fit en utilisant les tuyaux de distribution d'eau de la pompe Chaillot sur 800 mètres et fut un plein succès. Le roi recula cependant devant la dépense nécessaire à l'extension du procédé sur des distances considérables (Gauthey se faisait fort de transmettre des messages à 150 lieues en moins d'une heure). Gauthey tenta derue Jean d'Ardenne. Photographié en lever une souscription mais ne réussit pas à lever la somme nécessaire. Il partit pour l'Amérique où il publia un prospectus Expérience sur la propagation du son et de la voix dans des tuyaux prolongés à une grande distance. à Philadelphie en 1783[2].

William Herschel, qui découvrit la planète Uranus en 1781, utilisait un tube acoustique pour communiquer à sa sœur Caroline les observations qu'il effectuait avec son télescope[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le tuyau agit comme guide d'onde comme dans le cas de la fibre optique. Il n'y a cependant aucune relation entre les ondes longitudinales de pression du son et les ondes transversales électromagnétiques.
  2. Louis Figuier, Les merveilles de la science ou description populaire des inventions modernes,‎ 1868, page 14 (sur GoogleBooks)
  3. Collectif, Les archives des decouvertes et des inventions nouvelles faites dans les sciences, les arts et les manufactures pendant l'année 1824, Paris,‎ 1825, page 293, (sur GoogleBooks)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :