Tsutsumi Chūnagon monogatari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Tsutsumi Chūnagon monogatari (堤中納言物語?) (« Contes du conseiller de second rang de la rive de la rivière » est une collection de contes japonais de la fin de l'époque de Heian.

Paternité[modifier | modifier le code]

À l'exception d'une histoire, la paternité de l’œuvre est inconnue. Il est probable que les histoires ont été écrites par différents auteurs à différentes périodes puis réunies plus tard en un seul texte.

On sait que Ōsaka Koenu Gonchūnagon a été composé en 1055 par dame Koshikibu. Cela est confirmé dans le huitième volume du Rokujō Saiin Utaawase (六条斎院歌合?) qui contient un des poèmes de cette histoire.

Par ailleurs, des poèmes de Hanazakura Oru Shōshō, Hodohodo no Kesō, Kaiawase et Haizumi sont inclus dans le Fūyō Wakashū de 1271 ce qui indique une origine plus ancienne pour ces histoires.

La tradition veut que Fujiwara no Tameuji (1222–1286) et Fujiwara no Tamesuke (1263–1328) ont créé des copies des manuscrits ce qui implique un achèvement du texte au XIIIe siècle.

Contenu[modifier | modifier le code]

La signification du titre est inconnue mais il existe deux théories principales :

  • Un reflet des différentes histoires (monogatari) liées (Tsutsumi) ensemble dans une seule collection.
  • Une façon de désigner Fujiwara no Kanesuke connu comme le conseiller de second rang (chūnagon) de la rive de la rivière parce que sa résidence est située près de la rivière Kamo.

Le texte comporte dix nouvelles :

  • Hanazakura Oru Shōshō (花桜折る少将?)
  • Kono Tsuide (このつゐで?)
  • La Princesse qui aimait les insectes, (Mushi Mezuru Himegimi) (虫めづる姫君?), raconte l'histoire d'une belle et intelligente princesse qui jouait dehors avec les insectes et les chenilles plutôt que d'entretenir sa beauté et de rester à la cour.
  • Hodohodo no Kesō (ほどほどの懸想?)
  • Ōsaka Koenu Gonchūnagon (逢坂越えぬ権中納言?)
  • Kaiawase (貝あはせ?)
  • Omowanu Kata ni Tomari suru Shōshō (思はぬ方にとまりする少将?)
  • Hanada no Nyōgo (はなだの女御?)
  • Haizumi (はいずみ?)
  • Yoshinashigoto (よしなしごと?)

Il existe aussi un fragment incomplet à la fin. Il n'a pas de titre mais est connu par les quelques premiers par lesquels ils commence tels que Fuyugomoru (冬ごもる?).

Manuscrits[modifier | modifier le code]

Il existe approximativement une soixantaine de manuscrits mais l'original a disparu. Chaque manuscrit contient des passages difficiles à lire et le texte dans son ensemble doit être complété par comparaison avec d'autres manuscrits.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (ja)Kubota, Jun (2007). Iwanami Nihon Koten Bungaku Jiten. Iwanami Shoten. ISBN 978-4-00-080310-6.
  • (ja) Nihon Koten Bungaku Taikei: Ochikubo Monogatari, Tsutsumi Chūnagon Monogatari, Iwanami Shoten,‎ 1957
  • Nihon Koten Bungaku Daijiten: Kan'yakuban. Tōkyō: Iwanami Shoten. 1986. ISBN 4-00-080067-1.
  • (ja) Shin Nihon Koten Bungaku Taikei: Tsutsumi Chūnagon Monogatari, Torikaebaya Monogatari, Iwanami Shoten,‎ 1992

Notes et références[modifier | modifier le code]