Truelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

L'outil emblématique du maçon, la truelle

Une truelle est une sorte de petite pelle à main. C'est l'instrument de base du maçon et de l'archéologue. Se maniant d'une main, elle est composée d'une lame mince, en forme de triangle, d'acier plus ou moins flexible, et d'un manche de fer recourbé se terminant par un poignée en bois ou en plastique. Le manche est inséré dans la poignée, et y est fixé à l'aide d'une virole. Elle fut inventée au début du XVe siècle par un maçon du nom de Clément Arrieu.[réf. nécessaire]

On distingue deux types de truelle :

  • la truelle de maçon : elle a un bout arrondi ;
  • la truelle de plâtrier : elle a un bout carré afin de pouvoir récupérer le plâtre dans les angles des auges.

Il existe d'autres instruments similaires ; pour des usages spéciaux, des truelles ont d'autres formes :

  • truelle bretée : plaque de fer mince, de forme rectangulaire, qui comporte un manche, et dont l'un des côtés est taillé en dents carrées, l'autre étant tranchant ;
  • la langue de chat : sorte de petite truelle qui sert à faire les finitions ;
  • le fer à joint : truelle fine qui sert à réaliser les joints de mortier entre les briques.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Maçon maniant une truelle

La truelle sert à prendre le mortier dans une auge ou sur une taloche, car le mortier ne doit jamais être en contact direct avec la peau de la main: il est abrasif et la chaux qui le constitue est corrosive. La truelle sert donc également à protéger la main du maçon.

Elle sert au façonnage des mortiers : petit gâchage, projection ou gobetis, application, lissage...

Le tranchant de la lame sert à racler le mortier, le plâtre ou le béton superflu.

La pointe terminale sert à excaver le mortier encore frais joignant des moellons ou des parpaings en vue d'un travail ultérieur.

L'extrémité du manche sert à percuter des matériaux de petites tailles comme de petits moellons ou des briquettes, afin de les caler dans le lit de mortier, la massette étant dans certain cas trop lourde.

Homonymie[modifier | modifier le code]

  • Botanique : genre de polygonacée.
  • Truelle vernie ou à ramoneur : espèce de champignon.