Troy Bayliss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Troy Bayliss

{{{alternative}}}

Troy Bayliss en 2007

Surnom Baylisstic
Date de naissance 30 mars 1969
Lieu de naissance Taree, Drapeau de l'Australie Australie
Nationalité Drapeau de l'Australie Australien
Années d'activité 1995-2008
Qualité Pilote de vitesse moto
Équipe Ducati Xerox Team
Nombre de courses 136
Pole positions 21
Podiums 83
Victoires 46
Champion du monde Mondial Superbike : 2001, 2006, 2008

Troy Bayliss est un pilote de moto australien né le 30 mars 1969 à Taree. Il est connu pour avoir été triple champion du monde Superbike en 2001, 2006 et 2008. Troy Bayliss avait aussi participé au championnat du monde MotoGP entre 2003 et 2005 mais avec moins de réussite.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Troy Bayliss participe tout d'abord au championnat d'Australie Supersport en 1995. Il termine deuxième de ce championnat et intègre le championnat d'Australie Superbike dès l'année suivante. Il s'adapte très vite à cette catégorie et termine troisième en 1996 et deuxième en 1997e.

Par surprise, l'équipe Arie Molenaar Suzuki l'appelle pour participer à une course en 250 cm³ lors du Grand Prix d'Australie 1997. Il fait une remarquable performance en se battant pour la troisième place aux côtés de Loris Capirossi et d'Olivier Jacque, mais sa moto manquait de puissance et il doit se contenter d'une sixième place. Du coup, Suzuki l'engage au British Superbike en 1998 et 1999. Troy Bayliss remporte finalement haut la main le British Superbike en 1999.

2000-2002 : Les débuts fracassants au WSBK[modifier | modifier le code]

Troy Bayliss part aux États-Unis pour disputer le championnat AMA Superbike avec Ducati, mais l'équipe officielle Ducati le contacte pour remplacer Carl Fogarty, blessé au championnat du monde Superbike. Troy Bayliss n'hésite pas une seconde et accepte le défi.

Cette année-là, Troy Bayliss devient la révélation de l'année en décrochant deux victoires et neuf podiums en seulement vingt départs. C'est ainsi qu'il devient la star et le chouchou du public dans le championnat du monde Superbike.

En 2001, Troy dispute sa première saison complète au championnat du monde Superbike et décroche son premier titre de champion du monde avec autorité face à Colin Edwards. Il remporte six courses et obtient quinze podiums. Mais il se blesse lors du dernier Grand Prix (Course 1 de Imola) en accrochant au dernier tour Régis Laconi alors en course pour la victoire.

En 2002, tous les bookmakers voient Troy Bayliss remporter largement le championnat du monde Superbike. En effet, il remporte les six premières courses et met déjà fin au suspense. Seul Colin Edwards arrive à suivre le rythme, en s'imposant au Japon et en Grande-Bretagne. Après seize épreuves, Troy s'est imposé treize fois et a vingt-neuf points d'avance sur Edwards. Tout le monde pense qu'il va décrocher son deuxième titre d'affilée. Mais Colin Edwards revient petit à petit dans le championnat, au point de pouvoir encore prétendre au titre avant les deux dernières courses d'Imola. Colin Edwards réalise la pole position et lors des deux courses ; on assiste à une bagarre entre Colin Edwards et Troy Bayliss qui se doublent et se redoublent à chaque virage et à chaque fois, c'est Colin Edwards qui a le dernier mot. Il remporte ainsi le championnat avec onze points d'avance sur l'Australien. C'est l'un des plus gros retournements de situation de l'histoire des sports mécaniques.

2003-2005 : la parenthèse MotoGP[modifier | modifier le code]

Troy Bayliss sur la Honda RC211V en 2005.

Ducati décide de rejoindre la MotoGP en 2003 et Troy Bayliss rejoint le cortège avec comme équipier, Loris Capirossi. Il réalise une belle saison avec trois podiums à la clé et une sixième place au classement final. En revanche, l'année 2004 est plus difficile avec une Ducati Desmosedici GP4 à la peine. Troy n'arrive pas à s'adapter à la nouvelle machine et réalise une saison décevante avec un seul podium, une troisième place obtenue lors du dernier Grand Prix à Valence.

Ducati décide de se séparer de l'Australien et Troy Bayliss trouve refuge chez Honda dans l'écurie de Sito Pons. Mais Troy n'arrive pas à s'adapter à la RCV211 complètement différente de la Ducati Desmosedici et termine douzième du championnat. De plus, il ne terminera pas la saison à cause d'un accident de VTT. Troy comprend alors que sa place n'est pas en MotoGP mais en WSBK.

2006-2008 : le retour en WSBK[modifier | modifier le code]

Troy Bayliss est de retour aux sources puisqu'il revient chez Ducati. Lors du premier Grand Prix au Qatar, il confirme son grand retour en terminant deux fois deuxième. Lors du Grand Prix de Phillip Island en Australie, Troy remporte la deuxième course et prend la tête au classement général, qu'il ne quittera plus. Lors de cette saison, il va remporter douze courses et décrocher seize podiums et devient champion du monde Superbike après son titre obtenu en 2001. Il montre ainsi qu'à 37 ans, il n'était pas fini.

Ironie du sort, le Team Ducati de MotoGP lui demande d'assurer le remplacement de Sete Gibernau pour la course finale à Valence. Troy Bayliss se venge et remporte le GP de Valence devant les meilleurs pilotes de la catégorie. Mais sa victoire est éclipsée par le sacre de Nicky Hayden qui a détrôné Valentino Rossi.

La saison 2007 est plus difficile pour Troy Bayliss car la Ducati 999F07 manque d'évolution technique ; de plus, il se blesse à Donington Park. Il a été amputé d'une phalange au petit doigt mais sa motivation est toujours là et il se bat jusqu'au bout pour décrocher un nouveau titre. Finalement, il termine à la quatrième place d'un championnat qui voit le premier sacre du Britannique James Toseland.

En 2008, pour sa dernière année en compétition, Troy Bayliss dispose d'une nouvelle Ducati : la 1098F08. À son guidon, le célèbre no 21 devient triple champion du monde et ce, avec trois Ducati de différentes générations : 996 (proche de la mythique 916), 999 puis 1098.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion du monde Superbike en 2001, 2006 et 2008
  • MotoGP : Vainqueur du Grand Prix Comunitat Valenciana en 2006
  • Vainqueur du British Superbike en 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :