Trouville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Trouville-sur-Mer (Calvados) ou Trouville-la-Haule (Eure)
Trouville
église de Trouville-Alliquerville
église de Trouville-Alliquerville
Blason de Trouville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Canton Canton de Bolbec
Intercommunalité Caux-Vallée de Seine
Maire
Mandat
Christian Paris
2014-2020
Code postal 76210
Code commune 76715
Démographie
Gentilé Trouvillais
Population
municipale
626 hab. (2011)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 34′ 28″ N 0° 36′ 05″ E / 49.57444444444, 0.60138888888949° 34′ 28″ Nord 0° 36′ 05″ Est / 49.57444444444, 0.601388888889  
Altitude Min. 135 m – Max. 154 m
Superficie 10,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Trouville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Trouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trouville
Liens
Site web Site officiel de la commune de Trouville

Trouville (également connue sous le nom de Trouville-Alliquerville) est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du pays de Caux.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune est composée de deux anciens villages qui ont été réunis par la suite, Trouville et Alliquerville.

Attesté sous la forme latinisée Thorouvilla v. 1240[1].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville « domaine rural », puis « village ». (cf. vilain : « paysan du Moyen Âge ») et du nom de personne anglo-scandinave Torold[1], variante du norrois Thorvaldr « gouverné par Thor ». Cet anthroponyme se perpétue dans l'ancien prénom normand à l'origine des noms de famille : Touroude, Thouroude, Théroude, Throude et Troude.

Les communes de Thérouldeville, Turretot, Bourgtheroulde et tous les Trouville de Normandie sont formés à partir du même nom de personne. Ne pas confondre avec les Tourville, basés quant-à-eux sur le nom de personne Tori ou Thor.

Alliquerville est mentionné sous la forme Alichervilla en 1111 - 1118[2]. La graphie -ch- note [k] en ancien français. Le premier élément de ce nom en -ville s'explique par un anthroponyme germanique en -kar comme Boscherville (anciennement Balchervilla vers 1050 - 1066, Bauquierville) ou Valliquerville (Walicherivilla 1035, Walicarville vers 1210)[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Trouville

Les armes de la commune de Trouville se blasonnent ainsi :
De gueules aux cinq épis de blé d’or mis en éventail, au chef cousu d’azur chargé de trois étoiles d’or. [3]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Josette Cabot DVD  
2008 en cours Jean-Marie Baril    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 626 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
399 370 333 437 708 749 660 611 622
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
622 584 600 554 555 568 578 590 585
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
549 503 485 454 458 436 414 388 384
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
374 404 415 501 537 563 594 600 626
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (20,7 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,2 % contre 48,4 % au niveau national et 48,1 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 24 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 17,3 %, 45 à 59 ans = 24,3 %, plus de 60 ans = 18,2 %) ;
  • 47,8 % de femmes (0 à 14 ans = 19,5 %, 15 à 29 ans = 17,8 %, 30 à 44 ans = 21,6 %, 45 à 59 ans = 23 %, plus de 60 ans = 18,1 %).
Pyramide des âges à Trouville en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,7 
3,5 
75 à 89 ans
3,8 
14,4 
60 à 74 ans
13,6 
24,3 
45 à 59 ans
23,0 
17,3 
30 à 44 ans
21,6 
16,3 
15 à 29 ans
17,8 
24,0 
0 à 14 ans
19,5 
Pyramide des âges du département de la Seine-Maritime en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,1 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
12,0 
60 à 74 ans
13,2 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,5 
30 à 44 ans
19,5 
20,9 
15 à 29 ans
19,2 
19,9 
0 à 14 ans
17,8 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Natifs de Trouville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François de Beaurepaire, Les Noms des communes et des anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Editions Picard, 1979, publié avec le soutien du CNRS, p. 158.
  2. a et b François de Beaurepaire, Op. cité., p. 27.
  3. GASO - Banque du blason - 76715
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  6. « Évolution et structure de la population à Trouville en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 novembre 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population de la Seine-Maritime en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 novembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]