Troublez-moi ce soir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Troublez-moi ce soir

Titre original Don't bother to knock
Réalisation Roy Baker
Scénario Daniel Taradash
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Thriller
Sortie 1952
Durée 76 minutes (h 16)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Troublez-moi ce soir (Don't bother to knock) est un film américain de Roy Baker sorti en 1952.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un hôtel à New York, une femme, Lyn, semble attendre un homme. Il s'avère qu'elle est la chanteuse du bar de cet hôtel et entonne une chanson romantique pour la clientèle. Dans sa chambre du même hôtel, Jed relit une lettre de rupture. Lyn et Jed étaient ensemble.

Nell arrive à l'hôtel car son oncle Eddie, qui y est liftier, lui a trouvé un job de baby sitter pour la soirée. Elle va prendre soin de la petite Bunny pendant que ses parents sortent. Jed descend écouter Lyn. Ils discutent et Lyn lui reproche notamment son caractère froid et cynique: elle confirme qu'ils doivent se séparer. Au même moment, Nell a un comportement peu conforme car elle fouille dans les affaires de la mère de la petite - maintenant couchée - et essaye même des bijoux.

Retourné dans sa chambre, Jed aperçoit par la fenêtre une belle jeune femme également cliente de l'hôtel. C'est Nell. Ils entrent en contact par téléphone. Eddie la surprend portant un déshabillé de la mère absente ainsi que des bijoux. Il la somme de tout remettre en place.

Jed, avec sa bouteille de Bourbon, vient frapper à la porte de Nell. Avant qu'elle n'ouvre, on peut apercevoir de bizarres traces sur ses deux poignets... Leur rencontre se développe sur un ton étrange où l'on apprend que Nell a perdu pendant la guerre son fiancé, pilote, mais cela finit par un baiser tout de même puisque Jed mentionne qu'il est pilote d'avion lui aussi. Ils sont surpris par la petite fille qui ne dormait pas. Cette apparition éveille quelques soupçons chez Jed qui croyait Nell seule et, ensuite, une tragédie est même évitée.

Les parents, insouciants, sont toujours à leur soirée.

Découvrant des cicatrices aux poignets de Nell, Jed n'a plus aucun doute: il vaut mieux qu'il s'en aille rejoindre Lyn. Mais Eddie arrive et assène à sa nièce un "I thought you were getting better" assez révélateur (Je pensais que tu allais mieux). La situation s'envenime et l'oncle prend un coup. Des clients de l'hôtel viennent s'enquérir si quelque chose ne va pas mais Nell les rassure. Elle le peut: l'enfant, pour qu'elle ne crie pas, est attachée sur son lit. Jed part à son rendez-vous. Quelques minutes plus tard arrive la maman qui découvre sa fille martyrisée. Jed revient juste à temps pour séparer la mère et Nell qui se battent.

Nell profite d'un moment d'inattention pour s'échapper. À la réception de l'hôtel, elle trouve des lames de rasoir. On peut craindre alors le pire mais Jed, de nouveau et en présence de Lyn, sauve la situation. Il n'est pas la brute que Lyn s'imaginait et ils partent boire un verre ensemble alors que la police emmène Nell vers un hôpital qui pourra la traiter.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Quelques remarques générales[modifier | modifier le code]

  • Le scénariste Daniel Taradash écrira en 1953 le script de Tant qu'il y aura des hommes.
  • Don't bother to knock signifie en français Entrez sans frapper.

Anne Bancroft[modifier | modifier le code]

Il s'agit du tout premier film d'Anne Bancroft, qui tiendra son plus grand rôle en 1967 dans Le Lauréat (avec Dustin Hoffman). Elle interprète plusieurs chansons dans Troublez-moi ce soir.

Liens externes[modifier | modifier le code]