Trou coronal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un trou coronal est une zone sombre à la surface du Soleil[1].

Le Soleil est parcouru sur toute sa surface par des champs magnétiques. Certains de ces champs sont dits « fermés »  : ils sortent en un point de l'astre et entrent en un autre, formant ainsi une boucle. Certains champs sont dits « ouverts » : ils sont dirigés vers l'espace.

Dans ce cas une grande quantité de matière est projetée au-delà de la couronne, formant des vents solaires. Ils atteignent parfois la Terre, provoquant des perturbations magnétiques et des aurores polaires intenses pouvant se produire en deçà des cercles polaires en cas de très forte activité. Ces zones d'où le plasma solaire s'échappe sont appelées trous coronaux, car elles apparaissaient sur les premiers clichés d'observation aux rayons X comme des zones sombres.

À cause de la perte de matière, la surface solaire y est momentanément et relativement moins chaude et moins dense. Ils occupent habituellement les pôles du soleil[2].

Disque solaire avec un trou coronal.
Cette visualisation montre un trou coronal pour la durée de 24 heures, échantillonnée une fois par minute.

Références[modifier | modifier le code]

  • Spaceweather.com
  • (en) Tamas Gombosi, Physics of the Space Environment, New York, Cambridge University Press (ISBN 0-521-59264-X)
  • Jiang, Y., Chen, H., Shen, Y., Yang, L., & Li, K. (2007, January). Hα dimming associated with the eruption of a coronal sigmoid in the quiet Sun. Solar Physics, 240(1), 77-87.

Notes et références[modifier | modifier le code]