Trophée de guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le drapeau du 1er Bataillon, du 71e Régiment de l' Armée de terre britannique fut capturé à Buenos Aires, durant la première invasion britannique en 1806. Il est exposé comme trophée de guerre au couvent de Santo Domingo de Buenos Aires[1].

En Grèce antique et durant la période de domination romaine et du Moyen Âge durant les célébrations des victoires militaires la coutume était d'exposer les prises d'armes, les objets d'art capturés lors du conflit. Ces objets symboliques étaient appelés trophées de guerre. Cette coutume se retrouve également chez d'autres peuples indo-européens.

De nos jours, un trophée de guerre est plutôt une arme ou un drapeau capturé, que les soldats ramènent chez eux, comme souvenir.

Le trophée grec[modifier | modifier le code]

Le trophée romain[modifier | modifier le code]

Le trophée celte[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es)Trofeos de la Reconquista de la Ciudad de Buenos Aires en el Año 1806, Buenos Aires, Litografía, Imprenta y Encuadernación de Guillermo Kraft, coll. « Publication Officielle »,‎ 1882 (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :