Tronchiennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tronchiennes
(nl) Drongen
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale
Arrondissement Gand
Commune Gand
Code postal 9031
Zone téléphonique 09
Démographie
Population 12 218 hab. (31/12/2007)
Densité 445 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 03′ N 3° 39′ E / 51.05, 3.6551° 03′ Nord 3° 39′ Est / 51.05, 3.65  
Superficie 2 743 ha = 27,43 km2
Localisation
Localisation de Tronchiennes au sein de Gand
Localisation de Tronchiennes au sein de Gand

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale

Voir sur la carte administrative de Flandre-Orientale
City locator 14.svg
Tronchiennes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Tronchiennes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Tronchiennes

Tronchiennes (en néerlandais : Drongen, anciennement Dronghem) est un ancien village au bord de la Lys, aujourd'hui rattaché à la ville belge de Gand située en Région flamande dans la province de Flandre-Orientale.

Il s'y trouve une ancienne abbaye norbertine, aujourd'hui centre spirituel jésuite.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye de Tronchiennes[modifier | modifier le code]

L'abbaye, à Tronchiennes
Article détaillé : Abbaye de Tronchiennes.

L'abbaye et le monastère de Tronchiennes auraient été fondés au VIIe siècle par le moine Saint Amand (ou Amandus). Ces bâtiments furent détruits par les Normands en 853.

Ils furent reconstruits par les Comtes de Flandre. Victime des guerres de religion qui suivirent la Réforme protestante, ils furent de nouveau détruits en 1578 par les Calvinistes. L'abbaye fut une nouvelle fois reconstruite en 1638, puis le monastère fut progressivement restauré de 1638 à 1698.

À la suite d'un incendie en 1727, le clocher de l'église fut restauré en 1734, dans un style différent. En 1797, les Français occupèrent puis vendirent l'abbaye. En 1804, Liévin Bauwens utilisa le monastère comme filature. Le monastère et l'abbaye actuels, rachetés et aménagés par les Jésuites, datent de 1859.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]