Tron 2.0

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tron (homonymie).
Tron 2.0
Éditeur Buena Vista Interactive
Développeur Monolith Productions
Concepteur Frank Rooke

Date de sortie PC
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 26 août 2003
Drapeau européen 19 septembre 2003

OS X
Drapeau européen 14 novembre 2003
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 1er juin 2004
Version 1.0421
Genre Jeu de tir à la première personne
Mode de jeu Un joueur, Multijoueur
Plate-forme Mac OS, Windows, Gizmondo
Média 2 CD-Rom
Langue Français
Contrôle clavier + souris

Évaluation ESRB : T ?
PEGI : 12+
Moteur Lithtech Triton (version améliorée du Lithtech Jupiter)
Configuration minimum - PC
Processeur 500 MHz
Mémoire vive 256 Mo
Carte graphique 32 Mo (DirectX9 et T&L)
Espace disque 2,4 Go

Tron 2.0 est un jeu vidéo de tir à la première personne édité par Buena Vista Interactive et développé par Monolith Productions, sorti sur PC en 2003 et sur OS X en 2003 en Europe et en 2004 en Amérique du Nord.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tron 2.0 se déroule 20 ans après le film de Disney Tron. Alan Bradley parvient enfin à réutiliser la technologie Tron qui permet de transférer un humain à l'intérieur même d'un système informatique. Mais la société Future Control Industries, qui compte bientôt racheter l'entreprise où travaille Bradley, compte utiliser Tron pour envoyer des hackers infester les réseaux de la planète. Peu après, Alan Bradley disparaît mystérieusement. Matria, programme d'intelligence artificielle conçu par Alan, décide d'introduire Jet, le fils d'Alan, dans l'ordinateur de son père. Ceci afin de combattre un bien étrange virus et savoir ce qui est advenu de son père[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

À l'instar du film, l'intérieur de l'ordinateur est un vrai monde virtuel. Jet se promène dans les circuits informatiques où les programmes sont des individus à part entière. Sur sa route se dressent évidemment des virus informatique mais aussi les anti-virus qui le prenne pour un intrus.

Dans cet univers particulier, le jeu prend essentiellement l'allure d'un jeu de tir à la première personne même si, par la recherche d'autorisation ou l'interaction avec les autres programmes, il y a également une part d'aventure. À noter la présence d'un aspect jeu de rôle avec la notion d'inventaire et la possibilité d'améliorer les aptitudes du héros (ici par l'intermédiaire de mises à jour et de sous-programmes puisque l'ensemble de l'univers de Tron est régi par les lois de l'informatique)[2].

Doublage des personnages[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Postérité[modifier | modifier le code]

Une version du jeu est également sorti sur Xbox et sur Game Boy Advance sous le nom de Tron 2.0 Killer App en 2004[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Test Tron 2.0 sur PC
  2. Jihem, « Test du jeu Tron 2.0 sur PC », Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 21 avril 2015)
  3. (en) Craig Harris, « Pre-E3 2004: Tron 2.0 Killer App », IGN,‎ (consulté le 21 avril 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]