Trompe (biologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Par extension analogue de son sens en architecture, une trompe en biologie évolutive (ou encore écoinçon, traduction plus fidèle du terme anglais « spandrel ») est un trait phénotypique qui s'est développé comme sous-produit ou effet secondaire d'une adaptation dans l'évolution.

Bibliographie[modifier | modifier le code]