Troll (Terre du Milieu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Troll (homonymie).

Les Trolls (Torog en sindarin) sont des créatures humanoïdes de l'œuvre littéraire de J. R. R. Tolkien, caractérisée par une grande taille et peu d'intelligence. Ils sont inspirés par les trolls de la mythologie nordique et du folklore scandinave.

Origine[modifier | modifier le code]

Leur origine est incertaine : Sylvebarbe (Treebeard dans la version originale) dit qu'ils ont été créés à partir d'Ents qui auraient été corrompus, à l'instar des Orques qui seraient des Elfes (ou des Hommes) torturés et corrompus. Mais l'appendice F au Seigneur des anneaux laisse entendre que les Trolls étaient des créatures naturelles, que Sauron asservit.

Description[modifier | modifier le code]

Dans Bilbo le Hobbit, ils sont décrits comme très grands (une bonne dizaine de mètres de haut), puissants et laids et particulièrement stupides. Leur peau épaisse les protège des coups, mais ils se transforment en pierre sous les rayons du soleil. Ils vivent dans des cavernes où ils amassent des trésors, tuent pour le plaisir et mangent homme, hobbit, nain ou elfe dès qu'ils peuvent.

« Mais à travers eux s'avança à larges enjambées, avec des rugissements de bêtes, une grande compagnie de trolls des montagnes de Gorgoroth. Plus grands et plus larges que les Hommes, ils n'étaient vêtus que d'un réseau très ajusté d'écailles cornées, ou peut-être était-ce leur hideux cuir, mais ils portaient d'énormes boucliers ronds et noirs, et ils brandissaient de lourds marteaux dans leurs mains noueuses.Insouciants, ils s'élançaient dans les mares, au travers desquelles ils pataugeaient, beuglant dans leur avance. [...] car ces immondes créatures mordaient à la gorge ceux qu'ils jetaient bas[1]. »

— J. R. R. Tolkien, Le Seigneur des anneaux

Races de Trolls[modifier | modifier le code]

Il en existe de diverses sortes et aux allégeances différentes.

  • Les Trolls des cavernes (cave-trolls), vivent dans les grottes sombres et humides. Un d'entre eux accompagne des gobelins qui attaquent Aragorn, Boromir, Gandalf, Legolas, Gimli et les Hobbits dans les mines de la Moria.
  • les Trolls des collines (hill-trolls), qu'on trouvait en Mordor et dans les Landes d'Etten. Ils sont esclaves des orques et servent à manier les catapultes et à ouvrir les portes des remparts.
  • les Trolls des montagnes (mountain-trolls) détestent la lumière du soleil et se cachent dans des grottes sombres et humides. Ils sont lourds et lents d'esprit mais restent néanmoins dangereux une fois mis en colère. Dans Le Hobbit, Bilbon et les Nains en rencontrent trois et se font rapidement battre mais Gandalf intervient et transforme les trolls en statue de pierre grâce à la lumière du soleil.
  • les Trolls des neiges (snow-trolls) auxquels est comparé le roi Helm de Rohan.
  • les Olog-hai apparurent à la fin du Troisième Âge. Ces créatures en armure disposaient d'une intelligence supérieure à celle des trolls classiques (leur permettant de parler la langue de Sauron), et ils pouvaient supporter la lumière du soleil. Aragorn en affronte un et se fait battre. Dans le film, on peut voir que l'olog-hai s'enfuit lorsque la tour de Sauron s'écroule[2].

En outre, lors du récit de la bataille des champs du Pelennor, Tolkien mentionne des créatures de l'Extrême Harad, des Semi-trolls (half-trolls).

Trolls importants[modifier | modifier le code]

Dans Le Hobbit, trois trolls nommés Tom, Hubert et Léon Legros (Tom, Bert et William Huggins en version originale) capturent Bilbo et ses compagnons et s'apprêtent à les manger quand, suite à un subterfuge de Gandalf, ils sont surpris par le soleil levant et transformés en pierre. Peu après, les épées Glamdring, Orcrist et Dard sont trouvées dans leur repaire. Ils sont mentionnés dans Le Seigneur des Anneaux dans l'histoire de ses aventures que raconte Bilbon à des enfants Hobbits. Ils apparaissent sous leur forme de statues de pierre lorsque Frodon, Sam, Merry et Pippin les trouvent dans la forêt et reconnaissent immédiatement qu'ils s'agissent des trolls qu'a combattu Bilbon.

Tolkien écrivait comme s'il traduisait des textes écrits en westron, et les noms anglais de ces trolls laisse à penser qu'il s'agit d'une traduction de leur nom réel, qui serait dès lors dans cette langue.[réf. nécessaire]

Conception et évolution[modifier | modifier le code]

Critique et analyse[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Les Trolls apparaissent dans de nombreuses adaptations, dont les adaptations cinématographiques du Seigneur des anneaux et du Hobbit par Peter Jackson. Dans le film Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau, on distingue deux trolls des cavernes, très grands, avec la peau très pâle, ne parlant pas et faisant des gestes de la tête. Dans Le Retour du roi, les trolls des collines actionnent et de poussent des objets lourds tels que les leviers de la Porte noire ou les tours de siège. Ils ont une peau brune très épaisse et portent des chapeaux en cuirs qui les distinguent des Olog-hai. Ceux-ci portent une armure épaisse en fer qui les rendent plus difficiles à vaincre. Dans Le Hobbit, les trolls des montagnes sont très différents de ceux des films du Seigneur des anneaux : ils parlent et ne sont pas dépendants des Orques. Les trolls des montagnes possèdent une peau grisâtre, portent des vêtements en cuir et se changent en pierre à la lumière du jour. Ils sont interprétés en motion capture par Peter Hambleton, Mark Hadlow et William Kircher, également interprètes respectifs de Glóin, Ori et Bifur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Seigneur des anneaux, Livre V, chapitre 10
  2. Le Seigneur des Anneaux - Le Retour du Roi

Bibliographie[modifier | modifier le code]