Troisième crise du détroit de Taïwan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Troisième crise du détroit de Taïwan
Localisation du détroit de Taïwan.
Localisation du détroit de Taïwan.
Informations générales
Date 1995-1996
Lieu Détroit de Taïwan
Issue Cessez-le-feu[1]
Belligérants
Drapeau de la République de Chine Taïwan
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Commandants
Drapeau de la République de Chine Lee Teng-hui
Drapeau des États-Unis Bill Clinton
Drapeau de la République populaire de Chine Jiang Zemin

La troisième crise du détroit de Taïwan (également appelée la crise du détroit de Taïwan de 1995-1996) était une période de tensions entre les gouvernements de la République populaire de Chine et de la République de Chine. Les communistes lancent une série de tirs de missiles dans les eaux territoriales taïwanaises, y compris le détroit de Taiwan, du 21 juillet 1995 au 23 mars 1996.

En mai 1995, des résolutions votées au département d'État pour permettre à Lee Teng-hui de visiter les États-Unis sont adoptées par la Chambre 396-0 et par le Sénat 91-1. La République populaire de Chine condamne les États-Unis, qui tentent selon elle de « ruiner les relations sino-américaines »[2].

La première série de tirs de missiles effectuée à la mi-1995 aurait été destinée à envoyer un signal clair au gouvernement de Lee Teng-hui, qui suivait une politique contraire à celle d'une seule Chine, après avoir tenu un discours aux États-Unis sur la démocratisation de la Chine à l'université Cornell[3]. La deuxième série de test de missiles, au début de l'année 1996, aurait eu l'intention d'intimider l'électorat taiwanais dans la perspective de l'élection présidentielle de 1996.

L'Armée populaire de libération est par ailleurs mobilisée dans la province du Fujian, qui entreprend des manœuvres navales du 15 au 25 août 1995. En réponse, les États-Unis déploient une flotte militaire en Asie, considérée comme la plus importante depuis la guerre du Viêt Nam : deux groupes aéronavals centrés sur les porte-avions USS Independence (CV-62), USS Nimitz (CVN-68). Le président américain Bill Clinton ordonne également à d'autres navires de se déployer dans la région en mars 1996[4].

Bien que la crise n'ait pas provoqué d'escalade militaire, elle a cependant eu un impact notable sur l'économie de la République de Chine. Le marché boursier a reculé de 17 % lors la crise. L'île a perdu une quantité importante de capital et le prix de l'immobilier a chuté.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Armée populaire de libération cesse ses exercices militaires et manœuvres navales le 23 mars 1996, la RPC indiquant qu'elle n'a pas l'intention d'attaquer Taïwan.
  2. Après avoir laissé entrer la République populaire de Chine au Conseil de Sécurité des Nations unies en 1971, l'Assemblée générale avait évincé les représentants de la République de Chine au profit des maoïstes.
  3. (en) Taiwan's President Speaks at Cornell Reunion Weekend, consulté le 19 février 2012
  4. (en) Taiwan Strait - 21 July 1995 to 23 March 1996, GlobalSecurity.org, consulté le 19 février 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bush, R. & O'Hanlon, M. (2007). A War Like No Other: The Truth About China's Challenge to America. Wiley. (ISBN 0471986771)
  • (en) Bush, R. (2006). Untying the Knot: Making Peace in the Taiwan Strait. Brookings Institution Press. (ISBN 0815712901)
  • (en) Carpenter, T. (2006). America's Coming War with China: A Collision Course over Taiwan. Palgrave Macmillan. (ISBN 1403968411)
  • (en) Cole, B. (2006). Taiwan's Security: History and Prospects. Routledge. (ISBN 0415365813)
  • (en) Copper, J. (2006). Playing with Fire: The Looming War with China over Taiwan. Praeger Security International General Interest. (ISBN 0275988880)
  • (en) Federation of American Scientists et al. (2006). Chinese Nuclear Forces and U.S. Nuclear War Planning
  • (en) Gill, B. (2007). Rising Star: China's New Security Diplomacy. Brookings Institution Press. (ISBN 0815731469)
  • (en) Shirk, S. (2007). China: Fragile Superpower: How China's Internal Politics Could Derail Its Peaceful Rise. Oxford University Press. (ISBN 0195306090)
  • (en) Tsang, S. (2006). If China Attacks Taiwan: Military Strategy, Politics and Economics. Routledge. (ISBN 0415407850)
  • (en) Tucker, N.B. (2005). Dangerous Strait: the U.S.-Taiwan-China Crisis. Columbia University Press. (ISBN 0231135645)

Lien externe[modifier | modifier le code]