Troisième Guerre mondiale (Doctor Who)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Troisième Guerre mondiale
Épisode de Doctor Who
Titre original World War Three
Numéro d'épisode Saison 1 (2de série)
Épisode 5
Réalisation Keith Boak
Scénario Russell T Davies
Production Phil Collinson
Durée 45 minutes
Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : 23 avril 2005

Drapeau de la France France : 19 novembre 2005

Personnages Docteur :

9e (Christopher Eccleston)
Compagnons :
Rose Tyler
Jackie Tyler
Mickey Smith

Époque 2006
Chronologie
Précédent L'Humanité en péril Dalek Suivant
Liste des épisodes

Troisième Guerre mondiale (World War Three) est le cinquième épisode de la première saison de la seconde série télévisée Doctor Who. Il conclut le cliffhanger débuté dans l'épisode précédent, L'Humanité en péril.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Docteur survit au massacre des experts du 10 Downing Street grâce à sa constitution de Seigneur du Temps et s'échappe, mais les imposteurs, qui disent être des « Slitheens » remettent leurs déguisements humains et le font pourchasser par la police. Jackie est sauvée par Mickey Smith, qui la ramène chez lui, le faux policier sur leurs talons. Rose et Harriet retrouvent le Docteur et ils se barricadent dans la salle du cabinet de Downing Street. Les Slitheens s'avèrent être une famille de criminels que le Docteur identifie comme des Raxacoricofallapatoriens ; leur plan consiste à faire croire aux terriens qu'une attaque extra-terrestre est imminente de façon à obtenir le contrôle des armes nucléaires et déclencher une guerre mondiale. Ils pourront ensuite vendre les débris radioactifs de la Terre aux plus offrants. Le Docteur contacte Mickey Smith par téléphone et lui conseille d'asperger son poursuivant de vinaigre, ce qui le fait exploser. Le Docteur parvient ensuite à guider Mickey sur son ordinateur et à lui faire pirater le site de UNIT. Le plan consiste à lancer un missile sur Downing Street pour tuer les conspirateurs, mais le Docteur hésite à mettre ainsi la vie de Rose en danger. Harriet Jones lui ordonne de prendre ce risque, et il s'exécute. Le trio survit abrité dans un placard de la salle du cabinet, ce dernier étant également une sorte d'abri anti-nucléraire. Harriet Jones émerge des décombres pour expliquer la situation, et le Docteur se souvient tout d'un coup qu'elle est un personnage historique, qui guidera le Royaume-Uni vers un nouvel âge d'or.

Le Docteur demande à Mickey d'effacer son site Internet sur lui et de lancer un virus qui le fera disparaître de la toile. Il repart avec Rose vers de nouvelles aventures, malgré les avertissements de Jackie, que cette vie dangereuse effraie.

Distribution[modifier | modifier le code]

Références extérieures[modifier | modifier le code]

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Occurrence du mot « Bad Wolf » : le Docteur force un enfant à effacer le tag sur le TARDIS et le journal indique que la résolution des Nations-Unies a pour nom le « Mal Loup », une mauvaise traduction française du mot Bad Wolf[1].
  • Cet épisode marque la première apparition des Slitheens une famille d'extra-terrestres qui réapparaissent dans l'épisode L'Explosion de Cardiff, dans le jeu interactif Attack of the Graske et dans de nombreux épisodes de la série dérivée de Doctor Who The Sarah Jane Adventures.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Lorsqu'il relance la série Doctor Who en 2005, le producteur Russell T Davies souhaite que la série offre des épisodes en deux parties pour contraster avec les épisodes en une seule partie qui constituent l'essentiel des saisons. L'idée est déjà dans les documents de travail pour le retour de la série en 2003, avec un premier épisode intitulé à l'époque Aliens of London et un second doté du titre de travail de 10 Downing Street. Davies décide de se charger lui-même de l'écriture de ces deux épisodes.

Il veut mettre en scène une famille d'extra-terrestres en s'inspirant d'un roman de 1995 dérivé de la série Human Nature, de Paul Cornell. Il est adapté en 2007 dans le double-épisode La Famille de sang / Smith, la Montre et le Docteur. L'idée de départ de la seconde partie de l'épisode lui est venue en regardant le film Love Actually dans lequel Hugh Grant est au 10 Downing Street. L'idée est aussi de faire revenir les militaires de UNIT et un temps, Davies pense ramener le personnage de Muriel Frost, un personnage issu des comic books de Doctor Who des années 1990.

De son propre aveu, Russell T Davies avait décidé au dernier moment de ne pas appeler cet épisode Aliens of London: Part Two afin de lui donner un titre original et surprendre le public.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour le premier bloc de tournage est Keith Boak. Le bloc de tournage inclut le tournage de Rose ainsi que du double épisode L'Humanité en péril / Troisième Guerre mondiale, le but de cela étant de permettre de tourner les épisodes se déroulant dans un décor contemporain les uns à la suite des autres. Le tournage débute à partir du 18 juillet 2004 à Cardiff par des scènes de l'épisode précédant.

De passage à Londres, l'équipe tourne le 27 juillet la scène où Harriet Jones s'adresse aux journalistes sur Westminster Street à Londres. La fin du mois de juillet voit le tournage des scènes se déroulant non loin de l'appartement de Mickey à Brandon Estate à dans le quartier de Kennington.

De retour au pays de Galles, le tournage se poursuit le 3 août avec des scènes dans le London Albion Hospital, puis dans les ruines du 10 Downing Street[2]. Les scènes se déroulant à l'intérieur du 10 Downing Street furent filmées au Château d'Hensol dans le Vale of Glamorgan du 4 au 19 août[3]. Les scènes à l'intérieur du TARDIS ainsi que dans l'appartement de Jackie et Rose puis dans celui de Mickey sont filmées fin août à Unit Q2, le studio de tournage habituel de la saison. A la même époque, les scènes de présentateurs sont enregistrées au BBC Broadcasting House dans le quartier de Llandaff.

Tout comme Rose tourné dans le même bloc, le tournage prend du retard et une semaine supplémentaire est accordée pour tourner les scènes de l'hôpital manquantes, ainsi que les scènes d'ascenseurs. Les scènes de maquettes sont tournées au BC Model Unit Stage à Londres du 14 au 16 septembre. De plus, des scènes supplémentaires sont tournées lorsque Davies s'était aperçu que les épisodes n'étaient pas assez longs. La scène où le Docteur recherche la trace du vaisseau spatial est enregistrée le 9 novembre, durant le troisième bloc de tournage, c'est-à-dire le tournage des épisodes Fêtes des pères et Dalek, à Unit Q2. Le 10 novembre, une scène d'interrogatoire entre Jackie et Rose fut filmée au studio 1 des HTV Wales' à Culvershouse Cross.

Diffusion et réception[modifier | modifier le code]

Diffusé pour la première fois le 23 avril 2005 sur BBC One, l'épisode est suivi par 7,98 millions de téléspectateurs[4].

Lors de sa première diffusion au Canada sur la chaîne CBC, l'épisode est diffusé sans son pré-générique, dans lequel le Docteur se libère du badge électrifiant. L'erreur va être évitée par la suite lors des rediffusions.

Sortie commerciale[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BBC, « American News Report » [RealPlayer] (consulté le 11 octobre 2007)
  2. (en) « Word War Three - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 9 novembre 2013)
  3. « Doctor Who: Aliens of London », BBC (consulté le 18 février 2013)
  4. (en) Gary Russell, Doctor Who: The Inside Story, London, BBC Books,‎ 2006 (ISBN 978-0-563-48649-7), p. 139