Troisdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Troisdorf
Blason de Troisdorf
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Rhin-Sieg
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
12
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Manfred Uedelhoven
2004-2009
Partis au pouvoir CDU
Code postal 53840, 53842, 53844
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 82 068
Indicatif téléphonique 02241, 02203, 02246, 0228
Immatriculation SU
Démographie
Population 75 150 hab. ()
Densité 1 209 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 49′ 01″ N 7° 10′ 01″ E / 50.817, 7.167 ()50° 49′ 01″ Nord 7° 10′ 01″ Est / 50.817, 7.167 ()  
Altitude 55 m
Superficie 6 217 ha = 62,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Troisdorf

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Troisdorf
Liens
Site web www.troisdorf.de

Troisdorf est une ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne), située dans l'arrondissement de Rhin-Sieg, dans le district de Cologne, dans le Landschaftsverband de Rhénanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première trace de la ville se retrouve dans un document de Truhtesdorf en 1075.

Population[modifier | modifier le code]

La ville compte environ 75 000 habitants.

Politique[modifier | modifier le code]

C'est la CDU qui siège en majorité à la mairie, depuis les dernières élections du 26 septembre 2004.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le musée du Livre et de l'Image dans le château Wissem.
  • De nombreux bâtiments à l'architecture moderne.
  • Divers parcs dont la « prairie de la Sieg ».

Économie[modifier | modifier le code]

L'industrie chimique y est bien implantée. La ville profite de l'influence de l'aéroport de Cologne à proximité.

Échanges[modifier | modifier le code]

Pendant la période de la guerre froide, la ville a possédé une caserne occupée par l'armée belge de l'O.T.A.N. A la suite de jumelages avec la ville belge de Genk et avec la ville française d'Évry, des réunions ont eu lieu chaque année entre collégiens de Genk et d'Evry dans le cadre d'échanges entre jeunes Allemands, Belges et Français.

Sur les autres projets Wikimedia :