Trois pièces pour orchestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Trois Pièces pour orchestre opus 6 est un cycle de trois mouvements symphoniques d'Alban Berg. Composées en 1913-1914 et dédiées à Arnold Schoenberg, les deux premiers mouvements sont créés en 1923 à Berlin sous la direction d'Anton Webern, l'œuvre complète est créée en 1930 sous la direction de J. Schüler à l'occasion de laquelle le compositeur apporta quelques retouches au finale la Marsch.

Structure[modifier | modifier le code]

  1. Präludium, prélude : Ample crescendo et decrescendo avec l'entrée des cors en sourdine et des cordes, puis du basson, de la trompette suivi du trombone après les quatre premières mesures des percussions.
  2. Reigen, ronde : Introduction pour une valse lente alla breve. Le développement est une variation de la valse. Retour de l'introduction en canon entre bois et premiers violons.
  3. Marsch : Monumentale page orchestrale en forme de chaos organisé où les thèmes se superposent, les motifs s'enchevêtrent dans un schéma formel proche de la forme sonate. Le développement allegro energico installe un climat de tumulte expressionniste quasi hallucinatoire. La coda ralentit le mouvement sur une fanfare de cuivres qui précède un sec tutti final.

Instrumentation[modifier | modifier le code]

quatre flûtes (et aussi quatre piccolos), quatre hautbois (le 4e jouant du cor anglais), quatre clarinettes (en la; le 3e jouant de la petite mi ♭), une clarinette basse, trois bassons, un contrebasson, six cors (en fa), quatre trompettes (en fa), quatre trombones (trois ténors, un basse), un tuba contrebasse, percussions, deux timbales, deux harpes, un célesta, un glockenspiel, un xylophone, triangle, cordes[1].

Source[modifier | modifier le code]

François-René Tranchefort, Guide de la musique symphonique éd. Fayard 1986 pp.80-81

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Alban Berg – 3 Orchesterstücke op. 6 für Orchester », Universal Edition,‎ 22 octobre 2011